Comme une envie de râler…

Je me suis levée du pied gauche.

Je suis fatiguée, il fait moche, j’en ai ras-le-bol de devoir mettre pull et manteau en me calfeutrant sous mon parapluie alors qu’avril touche à sa fin et qu’à cette période les températures moyennes à Shanghai sont censées varier entre 20 et 35°C. Si on ne partait en vacances au soleil à la fin de la semaine je serais tentée d’émettre un  « mais c’est quoi ce temps de m… ? » des plus poissonniers. Je me contiens pour l’amour de moi-même.

Mon humeur n’a évidemment qu’un rapport purement fortuit avec le fait que Beauté Blonde me réveille depuis trois jours à 5h30 pour venir se coller à moi dans notre lit (samedi-dimanche compris donc)(et je ne vous parle pas de son réveil à minuit et demi à cause d’un cauchemar). Il s’est surpassé ce matin en me collant directement ses genoux dans le dos, des fois que j’aurais pas bien remarqué sa présence. Que les choses soient claires : mon fils je t’aime, mais à 5h30 je n’aime personne plus que mon oreiller. Note que tu n’as aucune raison d’être jaloux : ton père et ton frère sont logés à la même enseigne, à ces heures-là toutes mes capacités amoureuses sont absorbées par mon édredon. C’est comme ça, faut t’y faire, je suis pas du matin et encore moins du petit matin. Et s’il s’agit là d’une « habile » tactique pour qu’on te laisse regarder des dessins animés à des heures indues saches que tu t’es trompé de guichet. Pas seulement par conviction éducative de tes parents, mais aussi parce que réveillée à cette heure-là j’ai de plus grandes dispositions à la contradiction brutale et à l’envoyage sur les roses qu’à l’écoute compréhensive.

En rentrant de l’école après avoir déposé mon matinal rejeton m’est subitement revenu en tête le « Wake me up (before you go-go) » de Wham, sorti des limbes de mes souvenirs par la grâce d’un esprit d’à propos qui n’appartient qu’à moi. Je me suis dit : quelle bonne idée, je regarde la vidéo sur youtube en rentrant, ça va me mettre de bonne humeur de retrouver mes émoi adolescents et le brushing de George Michael. Et là, bim : vidéo inaccessible depuis ma zone géographique. Ooooouh schcrogneugneu que ça m’énerve ! Bon, le temps de retrouver mes esprits je me suis connectée depuis les Etats-Unis (VPN mon amour…) pour constater qu’avec le temps les chorégraphies bondissantes et chevelues du juvénile George avaient perdu de leur effet sur moi. Ce qui m’oblige à reconnaître que le temps où je m’extasiais platoniquement sur ses photos avec ma copine Lulu est désormais bien loin. J’ai tenté ma chance avec A-ha pour voir si c’était juste George qui avait perdu son pouvoir : électroencéphalogramme plat. En un mot comme en cent : je suis vieille, il faut que j’arrête de regarder des trucs des années 80. Du coup j’écoute du Prince, ça au moins ça n’a pris une ride. Mais il continue à faire moche et mon humeur à être purple-rainy.

A l’heure où je vous parle je n’exclus plus tout à fait que la fin d’année arrivant mes batteries émotionnelles commencent également à fonctionner sur leur réserve et à réclamer leur dose de parents, d’amis et de rebloch’ fermier. Bref de rentrer en France histoire de refaire le plein de tout. Et l’oscar d’avril pour la phrase qui tue est attribué à « c’est formidable, avec le blog on aurait presque l’impression que t’es toujours tout près ». Oscar attribué à l’unanimité de moi-même parce qu’aussi étonnant que ça puisse paraître la réciproque n’est pas vrai : vous êtes loin et ça se sent bien. Et Prince qui de l’au-delà me chante fort à propos « Sometimes it snows in April ». Si nous n’avions pas une incompatibilité capillaire fondamentale je pourrais presque afficher un poster de lui dans ma chambre et décider de ressortir mes créoles fluo en souvenir de ma gloire passée.

Aller, une semaine de plage et de soleil et il n’y paraîtra presque plus. Heureusement que cette année on rentre en Juillet : plus que deux mois avant le rebloch’, mes capitons fessiers frétillent d’impatience…

 

GrandBondMilieu_humeur

19 Comments

    • Oh oui, j’espère que c’est vrai sinon je m’enferme dans ma chambre avec Prince dans les oreilles et je n’en sors plus que pour aller prendre l’avion 😉

    • Je ne pense qu’à ça, et je positive en me disant qu’au moins je ne risque pas de périr dans une inondation du Yangzi, c’est toujours ça de pris 😉

  1. l’idée serait que nous créions (subjonctif vérifié) un blog familial qui établirait la réciprocité dans la proximité virtuelle…mais hélas nous heurterions vite aux manques de sujets d’intérêt, de temps, et surtout de talent littéraire…Je crains que tu ne doives encore faire quelques temps avec nos petits courriels ( peu réguliers, j’en conviens, mais nous allons tacher d’y remédier).
    Si ça peut te consoler, le temps est tout aussi pourri ici qu’à Shanghai…heureusement nous craignons d’autant moins les débordements de la Seine que d’ici à ce qu’ils atteignent les 75 m d’altitude du Plessis…

    • Oh oui, un blog communautaire où tout le monde me raconterait son train-train, ça m’irait très bien, même sans aucun talent littéraire, chuis pas difficile 😉

  2. A Pudong Est, l’humeur est identique et mon héritier numéro 2 a la même horloge biologique intégrée que le tien. Je ne vais pas m’essayer à la peinture cette semaine (j’ai trop peur de sombrer dans une dépression profonde) mais je vais aller bouffer des pains au chocolat à la Parisienne jusqu’à en vomir pour oublier. Si le coeur t’en dit, on peut vomir ensemble.

    • Je veux bien me rabattre sur le St-Honoré et ne pas passer par la case « je vomis », mais je ne vois pas trop quand parce que moi je vais y aller au cours de peinture (lâcheuse !) et qu’il faut que je fasse les valises pour aller chercher le soleil là où il est 😉
      Je vous envoie de la moraline en bouteille depuis là-bas…

  3. Même temps de m. à Paris et mêmes effets dévastateurs sur le moral. Et pour l’instant, écouter Prince n’est d’aucun réconfort : ça me rappelle que 2016 a emporté les icônes rock majeures de mon adolescence qui du coup parait bien bien loin…
    hum hum, voilà qui n’est pas très réconfortant comme message…
    Où partez-vous en vacances déjà ?

    • Fais comme moi : mets tes créoles fluo et console toi en te disant que George Michael, le chanteur d’A-ha et celui de Duran Duran sont toujours vivants. Il paraîtrait même que le chanteur de Début de Soirée aussi (mais bonne nouvelle : il est photographe maintenant, aucun risque qu’il recommence à chanter)… 🙂
      Et pour le soleil, j’avoue : on va à la plage en Thaïlande. Je voulais pas le dire tout de suite sinon je sens que certains vont trouver que j’ai pas vraiment le droit de me plaindre… 😉

  4. Ahahaha aaaaahhhggllll !!!! la plage en Thaïlande ! Pfff effectivement tu as bien fais de ne pas le dire tout de suite, on aurait eu moins de compassion. Hihihi.
    Et dire qu’ici il fait 2 degrés, sous un ciel d’ardoise, et la pluie, la pluie, la pluie. Tu vois tu ne rates rien 🙂
    Bon, je commence à faire des réserves de Reblochons pour juillet. On t’attends de pieds fermes
    Bisous n’humides
    Mahie (clin d’oeil au petit pirate de 5h30 …)

    • Oh oui, les réserves de rebloch’ !! J’ai un peu abruptement refusé la raclette-petit-dej’ au sortir de l’avion à Beauté Brune l’année dernière, mais je me sens prête à tremper ma tartine de rebloch’ dans le café au lait cette année… 🙂

  5. Un grand courage !!!! Aujourd’hui, j’ai décidé d’arrêter de flemmarder sauf qu’il neige !!! Je t’auto-courage et je m’auto-courage (je crois que le premier ne voulait rien dire) !!! Ce n’est pas grave, bientôt le SOLEIL !!

    • Oh oui bientôt… A Kiel aussi on vous prédit le soleil ? 😉 Aller, auto-courage toi, c’est bon pour le moral il parait…

  6. Ici aussi bien sur il fait froid (7°) et il pleut mais le beau temps devrait arriver demain, enfin le soleil, et pour 3 jours je crois, c’est déjà ça. On ne va pas mettre les maillots de bains mais on admire nos petites fleurs qui poussent généreusement et surtout ma magnifique clématite rose qui a envahi le grillage. .. et tous les rosiers qui sont en boutons, le muguet mûr à point et les iris tous bleus. Par contre, pluie + soleil = tonte. On en est à la troisième depuis ce printemps. Tu vois, y’en a des qui se contentent de peu, la sagesse qui prend le dessus.
    Je vais bientôt reprendre la randonnée, mon talon est « réparé » et ma cheville presqu’enfin remise, ça ça me remonte aussi le moral… après 4 mois d’interruption il va falloir que je reste prudente car j’en suis toute excitée.
    Allez, j’enfonce un peu le clou. On a mangé ce midi des cabécous à point, fondants (dis-je en fermant les paupières pour mieux m’en rappeler), qui n’avaient eux rien de virtuel. Si vous passez nous voir cet été, rappelle-moi de t’en faire déguster, même si c’est dans le café puisque ça te va aussi !!!!!
    Bon séjour en Thaïlande. ……
    Tu devrais dormir avec un marteau à proximité !!!!!!!!!! ça pourrait être dissuasif.
    Bisous.

  7. Suis un peu comme toi en ce moment…
    N’empêche que j’ai adoré ton humeur maussade qui me remonte le moral car en ce moment cela fait approximativement 2h que des trombes d’eau s’abattent sur ma maison. Impossible de sortir de chez moi autrement qu’en boutre pour traverser la rue (ou ce qu’il en reste) mais surtout insupportable de faire face (des heures après la pluie) à une ville qui ressemble à la Thaïlande après le Tsunami. Mes chats on le poil hérissé en permanence, et depuis 15 jours je ne quitte plus mes bottes noires en caoutchouc à 9 dollars achetées chez Bata. Le plus frustrant: je ne peux même pas me servir d’internet allégrement à cause des coupures d’électricité (pourvu que j’arrive à finir ce commentaire!). Alors, es-tu sûre que tes râleries sont légitimes? Pense à moi, cette pauvre misérable en pleine mousson kenyane, et tu vas te réjouir! 😉

Répondre à Holy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :