Les China Blogueuses se rencontrent à Shanghai

Vous ne vous en êtes pas douté une seconde mais cette semaine a eu lieu un événement exceptionnel dans le monde ô combien restreint des blogueuses francophones de Chine. Un must absolu, une rencontre au sommet, un grand salon des meilleures blogueuses chinoises, un truc de dingue où nous avons mis au point une stratégie infaillible pour conquérir le monde de l’internet sans coup férir. Enfin un truc de dingue d’après mes critères d’anachorète qui lutte contre ses tendances « socialement inadaptée » : j’ai organisé un premier dîner à cinq, sans même une sortie dans un bar branché ou une boîte de nuit derrière, un truc tout ce qu’il y a de sobre pour Shanghai. Sobre, mais avec tout de même l’essentiel : des crêpes au camembert (et même au Nutella-cacahuètes-caramel-beurre-salé-chantilly) et plusieurs bouteille de cidre brut « Val de Rance », on est françaises ou on l’est pas. Et bien sûr la lumineuse et taquine présence des auteurs des blogs de Chine que je lis le plus depuis mon arrivée ici : Lucie de La P’tite Lu, La renarde du Repaire de la Renarde, Cécile d’Une fille en Chine et Colette-Lydie du Carnet de l’Etoile. Le nec plus ultra de la crème de la crème que je mange au quotidien en somme.

Pour fêter ça, nous nous sommes mise immédiatement au diapason de la dernière mode chinoise en nous ornant les cheveux des petites plantes en plastique que j’avais achetées pour l’occasion. Si cette tendance hyper pointue vous a échappé, je vous invite à une leçon de rattrapage ici, la fashion week de Paris n’a qu’à bien se tenir. La mienne est une sorte de fougère violette et bleue importée des anneaux Saturne que je porte en ce moment même pour prolonger les impressions de la soirée. Dans la foulée, j’ai fait dédicacer mon exemplaire de La P’tite Lu « Made in China », un collector que s’arracheront les collectionneurs lorsqu’elle sera la it illustratrice de… Ah ben non, en fait c’est déjà la it illustratrice du tout Shanghai, donc il vous reste juste à être ultra jaloux de ma dédicace avec mon dessin de P’tite Lu original. Avec tout ça on a fait connaissance, levé notre anonymat pour deux d’entre nous et quand même survécu, mangé des crêpes en se réjouissant qu’il existe de bonnes crêperies à Shanghai, bien rigolé de tout et de rien, et comme il n’est rien de meilleur qu’un peu de snobisme partagé on s’est gentiment moqué de la dimension « provinciale » de Canton comparée à Shanghai (merci à Cécile d’y avoir prêté le flanc avec autant d’humour, rire des autres et pas seulement de soi c’est quand même bon).

Mais tout cela ne serait rien sans les informations indispensables que j’ai retirées de cette soirée et qui à n’en pas douter feront de moi une meilleure blogueuse (et femme) en Chine :

  1. Pour faire cartonner un blog en Chine il faut parait-il le lancer sur WeChat (le what’s app local). Je vais laisser mes tendances Mme-Pierrafeu-fait-de-la-résistance se tapir au fond de ma grotte mentale avant d’envisager la question. Tous ces trucs de jeunes, n’est-ce pas un peu trop jeune pour moi ?
  2. Je ne suis pas aussi accro à internet et à mes mails que ce que je croyais. Au moins l’une de ces éminentes blogueuses se saisit de son smartphone dès l’oeil entrouvert et regarde ses mails en faisant pipi le matin. N’insistez pas, je ne donne pas de noms, je suis trop contente de trouver mon cas pas si grave finalement.
  3. On peut avoir rêvé de devenir journaliste chez Elle et finir par vivre pendant dix à Canton. En créant tout de même une jolie collection de linge de maison et d’accessoires socialement responsables, faut bien s’occuper intelligemment. Elle, si tu nous entends, il y a une journaliste toute trouvée pour toi au fin fond de la Chine…
  4. On peut vivre dans un appartement sans porte d’entrée et adorer que vos voisins d’immeuble passent par chez vous pour aller étendre leur linge sur la terrasse. That’s reel China, not expat China.
  5. Dans la Chine ancienne les familles qui souhaitaient vendre leur enfants leur mettaient une fleur dans les cheveux. Cette mode à laquelle je succombe doit donc être l’équivalent local de celle de placer la ceinture de son pantalon sous son caleçon (qui initialement était un signal que les détenus envoyaient pour signifier qu’ils étaient prêts à une relation sexuelle…). Ça a beaucoup faire rire la maman de la Renarde, et moi avec. Elle si tu nous entends, je ne suis pas prête pour la presse de mode. Du tout.
  6. Il semblerait que les ambiances des communautés expats francophones soient différentes, voire très différentes dans chaque ville même au sein d’un même pays. Familiale et accueillante à Canton (mais c’est un village), plus guindée et grande bourgeoisie à Pékin, un poil plus snob à Hong Kong (a priori on ne mélange pas les expataristocrates de l’ancien territoire britannique et les ploucs de « mainland China »…), et finalement plutôt sympa à Shanghai. Je suis bien contente d’avoir tiré un pas trop mauvais numéro à ce jeu-là. Pour une fois que je gagne au jeu.

Alors même si ça m’a un peu coûté de sortir de ma confortable coquille de bernard-l’hermite, et que c’était chouette de compter sur la faconde de Cécile plutôt que sur la mienne pour lancer la discussion, j’ai passé une très bonne soirée et ça m’a donné bien envie de recommencer (pour cette fois vraiment ourdir un plan pour conquérir le monde l’internet, promis je laisserai Mme Pierrafeu à la maison). Alors à bientôt les China Blogueuses !

 

GrandBondMilieu_China_Blogueuses

10 Comments

  1. Encore merci Tara d’avoir proposé ce dîner !
    Belles découvertes, belle ambiance, et merci pour les petites plantes qui vont nous permettre d’être à la pointe de la mode ici !
    A bientôt ! (que de points d’exclamation…)

    • Ah ben là, je peux rien faire contre l’auto-délation hein… En tout cas si tu penses à nous tous les matins en faisant pipi, je prendrais ça comme un grand privilège 😉

  2. Oh la la comme j’aurais aimé faire un petit diner bloggueuses avec vous l’an dernier 🙂 mais bon, habitant dans un village de seulement 3 millions d’habitants, vous n’auriez peut-être pas voulu de moi :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :