SuperEgo réussit son exam’ de mandarin

Dimanche 13 c’était hier. Comme prévu SuperMaso m’a donc traînée jusqu’au centre de test HSK le plus proche de chez moi pour passer l’examen de mandarin auquel j’ai eu la folie de m’inscrire il y a peu. Et puisqu’on ne ressort jamais totalement indemne de longues années de système éducatif français, j’avais évidemment mal dormi la veille et j’inspirais-expirais consciencieusement pour chasser les papillons d’angoisse de mon ventre. Même si je pensais être fin prête. Car après le coup presque irrémissible infligé à mon ego par mon premier test blanc, SuperMaso n’a eu de cesse que de me faire travailler mon chinois comme jamais depuis mon arrivée ici. Quinze jours de révisions intenses, d’apprentissage de vocabulaire (avec les caractères pour éviter les pièges) et de tests blancs tous les deux jours pour entraîner mon oreille, SuperMaso était tout à fait satisfait de me pourrir mes soirées. Et c’est là qu’il a commis une toute petite erreur : il a fait un peu trop de zèle. Du coup ce n’est pas lui mais son copain SuperEgo qui a raflé la mise. Mon SuperEgo et moi-même pouvons donc clamer aujourd’hui sans modestie aucune que nous avons CAR-TON-NÉ. Cartonné et surtout mis une claque à SuperSadique, le fourbe concepteur de tests piégeux du Ministère de l’Education chinois. Vite ! Ma cape à pivoines et mon marteau !

Alors pour ceux et celles qui voudraient tenter eux aussi l’expérience (je n’étais pas seule dans la salle d’examen, ce qui tendrait à prouver que SuperMaso sévit ailleurs), je vous livre ma méthode personnelle infaillible pour que SuperEgo réussisse le HSK2 chez vous aussi :

  1. Munissez-vous de la liste officielle du vocabulaire au programme du HSK2 et étudiez la consciencieusement. Listez en particulier tous les faux-amis (les mots qui se prononcent pareil, ton compris, mais que vous ne distinguerez qu’avec le contexte (si vous êtes chanceux) ou en distinguant leurs caractères).
  2. Entraînez vous régulièrement en faisant des annales. Vous en trouverez par exemple plusieurs sur le site de l’Institut Confucius de l’Université de Manchester, avec les fichiers audio et les corrections. Plus on s’y frotte, meilleur on devient parce qu’il faut aussi s’habituer à la logique du test et au temps limité (25 mn pour le test audio, 22 mn pour le test écrit).
  3. Surtout ne répondez pas trop vite : il faut parfois déduire logiquement les réponses des dialogues entendus. Exemple vécu tiré du test d’hier : un échange verbal où il est question du prix d’un vêtement et d’une demande de remise. Le prix final n’est pas énoncé et vous devez le calculer à partir des deux informations entendues (prix et rabais). Très très fourbe.
  4. Ne perdez pas courage : si je l’ai fait, n’importe qui peut y arriver, et trois semaines de préparation peuvent largement suffire.

Voilà, quant à moi, il ne me reste plus qu’à attendre le résultat officiel de mon test dans un mois pour parader dans tout Shanghai avec le papier dûment tamponné autour du cou, il n’y a pas de petite autoglorification. En attendant, SuperMaso prend un repos bien mérité. Enfin jusqu’à tout à l’heure : je teste une nouvelle prof de chinois cet après-midi. Et je l’entends déjà me susurrer des mots doux à propos du HSK3 : 600 mots au programme, et le tout exclusivement en caractères. Ne riez pas, je sens que je pourrais bien avoir envie de m’inscrire… SuperMasooooooooo !

 

PS : Un mois et demi après, les résultats sont finalement tombés : 91/100 en compréhension orale et 100/100 en compréhension écrite. Une belle victoire pour SuperEgo ou je ne m’y connais plus…

 

Crédit image : News.sina

GrandBondMilieu_SuperEgo_HSK

12 Comments

    • Je regrette juste qu’ils n’aient pas fait la même chose avec CatWoman : je crois que je vais me faire faire sur mesure le costume en latex brillant à pivoines pour ma parade 🙂

  1. Super bravo !!!! Hyper bravo !!!!!! Je te savais très capable de le faire ET de réussir . je t’avais même soupçonnée de vouloir aller jusqu’au Master 2 chinois……
    Je veux voir des photos de toi avec ta pancarte autour du cou. Tu convoques la presse ? :+)) Bizz

    • Pour la presse j’attends le HSK3… Quant au Master2 je ne pense pas que j’irai jusque là, mais vu que ma nouvelle prof de chinois est top de chez top (ça change de Borg !) je pense que le 3 voire le 4 m’attendent dans l’année qui vient ou la suivante 😉 Bises !

  2. 恭喜你關於幹得不錯!
    C’est décidé, je me lance ! J’ai trouvé une prof qui viendra à la maison, c’est vraiment trop frustrant de ne pas pouvoir communiquer avec les Chinois ! Mais pas sûre d’avoir ta volonté et d’aller aussi loin 🙂

  3. 我祝贺崇高外国人在检查她的成功的中国
    aide avec quelques mots (mais pas tous) en désordre « noble – je – pour – étrangère – félicite – succès  » That’s all Lady, complete the sentence please and give me the answer.
    Tout ceci dans l’idée, très présomptueuse de ma part, de vous aider à vous préparer à votre HSK 3. D’ailleurs, si je vous donne un thème pour un prochain billet avec des mots à utiliser obligatoirement, comme vous le demandez, je vous enverrai le thème et les mots en chinois et avec les prouesses des traductions automatiques style reverso, je pense que nous nous ménageons réciproquement des effets de surprise.
    Grand bravo à vous Monique

  4. Bon, bah après cet avalanche de compliments dithyrambiques, que puis-je ajouter… C’est ma fifille à moi…et je devient de facto SuperPapounet de superTara, car bon sang ne saurait mentir
    J’espère que SuperBBrune et SuperBBlonde sont fiers de leur SuperMaman
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :