Fête des lanternes 2017

Ce que j’aime en Chine c’est qu’après le nouvel an (calendaire) c’est encore le nouvel an (chinois) et qu’à défaut d’illuminations de Noël dignes de ce nom on peut se consoler avec la fête des lanternes. Enchantés par notre ballade de l’année dernière nous avons décidé de remettre ça en profitant d’un temps clément hier (c’est à dire beau et pas pollué). Nous avons donc enfilé polaires et bonnets pour aller nous en mettre plein les yeux au quartier de Yu Yuan. Après le roi des singes l’année dernière (opportunément installé pour l’année du singe), cette année c’est un coq géant qui ouvre le bal pour l’entrée dans l’année du coq (comme ça même les distraits et les rétifs à l’astrologie ne peuvent pas se tromper).

Je ne vous refais pas un topo sur la fête des lanternes, ce ne serait que redite de l’année dernière. Le petit plus de cette année c’est qu’en plus des symboles traditionnels qu’on est en droit d’attendre en Chine (dragons, lotus, poissons symbolisant la fortune, etc…) on peut également trouver une bonne partie de la planète à Yu Yuan : Big Ben, la tour Eiffel, un moulin à vent hollandais, une mosquée et d’autres monuments lointains sont aussi de la partie entre le dieu de la pharmacopée et des montagnes chinoises stylisées. Shanghai au centre du monde l’espace du nouvel an… Le coq géant sait lui aussi bien s’entourer pour passer la nouvelle année : pandas, mais aussi dauphins, globe terrestre, colombes, fusées et autres avions composent un ensemble éclectique dont je choisis d’imaginer qu’il est à la gloire du progrès et de la paix dans le monde tout à la fois. Des voeux pour la paix dans le monde – même un peu kitsch – ça ne se refuse pas.

Sur ce je vous laisse avec les photos de cette année pour vous donner envie d’y faire un saut vous aussi si vous êtes dans les parages… Bon passage à tous dans l’année du Coq !

Illuminations à Yu Yuan : jusqu’à la fin de la semaine du nouvel an chinois, allumage des lanternes à 17h30.

12 Comments

    • Merci, je suis ravie que ça te fasse découvrir et aimer un peu la Chine. Bonne fin de dimanche aussi, pour nous c’est déjà l’heure du dodo…

    • De rien ! Il n’y a pas d’équivalent au Japon ? Je me rappelle qu’en Corée il y avait aussi une fête des lumières (à un autre moment de l’année puisque c’était pour la naissance du Bouddha de mémoire, mais c’était magnifique aussi), je serais étonnée que le Japon n’ai pas sa fête des lanternes quelque part (il me semble d’ailleurs en avoir vu une l’an dernier sur le blog de Bene No Fukuoka).

  1. Kitch en diable c’est vrai mais avec un côté irrésistiblement jubilatoire et enfantin ! Donc on craque ! En ce moment, des affiches pour un ballet chinois animent les murs du métro, avec de belles dames aux joues roses et cheveux noirs lissés et si mignonnement relevés sur les tempes qu’on en oublierait les bonds spectaculaires qu’elles font sur envolées de tissus aux couleurs acidulées et décor de vert printemps ! Ce dévergondage gamin et aguicheur me réjouit chaque fois que je tombe dessus. Dans un style complétement différent, bravo sur l’évocation du Yunan du billet précédent et mes meilleurs vœux de bonne année pour vous et votre famille dans la lanterne magique chinoise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :