Yunnan, voyage au royaume des nuages

Voilà, on l’a fait. Le Yunnan était l’une des destinations que je rêvais de découvrir depuis notre arrivée en Chine. On ne s’est pas précipités et on l’a fait, et bien fait, avec deux enfants et demi et des centaines (milliers) de kilomètres parcourus en voiture et c’était un très beau voyage, de ceux dont on se rappellera longtemps. Un vrai road-trip, avec beaucoup de route, des changements quotidiens de ville, d’hôtels, des repas pris dans des bouis-bouis, des millions de choses à se mettre dans les mirettes, et les oreilles, et les narines et les souvenirs. Nous n’avions pas fait ça depuis plus de dix ans et un voyage en Inde en amoureux au temps où notre petite tribu n’existait même pas en imagination. Nous voilà donc parents rodés et quasi tout-terrains, avec les félicitations de touristes croisés en route qui nous trouvaient bien courageux de faire tout ça avec notre marmaille. Même pas peur. Au final les enfants ne sont pas pires en road-trip qu’au bord de la plage…

Du Yunnan nous n’aurons vu « que » la partie sud, les hautes altitudes de Shangri-La n’étant pas à notre portée cette année pour des raisons évidentes (ben oui, « dans mon état »), mais je me demande bien pourquoi les touristes se ruent prioritairement sur le nord tant cette partie sud nous a semblé magique. De ce voyage je retiendrai surtout :

  • le sourire et l’attention bienveillante des habitants du Yunnan. Certes nous avons constitué une attraction partout où nous allions : pensez donc, des étrangers, et avec deux marmailloux et demi par dessus le marché ! Je crois que « san ge ! » (trois ! sous-entendu « enfants ») est l’expression que nous avons le plus entendu de tout le voyage. 10 fois, 20 fois, 40 fois par jour, devant nous ou dans notre dos : « san ge ! san ge ! », ils n’en revenaient pas qu’on puisse faire autant d’enfants et nous félicitaient vivement pour notre fécondité. Et contrairement à Shanghai, personne là-bas pour se ruer sur nous, les quelques photos prises de nous l’ont été après avoir sollicité notre accord, gens du Yunnan : je vous aime !
  • les paysages, dont les merveilleuses rizières en terrasses de Yuanyang, bâties et entretenues depuis des siècles par l’ethnie Hani. Un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco et ce n’est pas volé tant c’est majestueux. Nous sommes partis de là avec une impression physique d’avoir été remplis par toute cette beauté. Inoubliable.
  • la « vraie vie chinoise ». Avec cette première incursion dans les territoires ruraux de la Chine, j’ai eu l’impression de découvrir la « vraie » Chine, loin de de la réussite bling-bling de Shanghai et des grandes villes. Vie simple, marchés colorés où on achète encore sa volaille vivante, costumes traditionnels des ethnies de la région, rythme plus paisible, la simplicité et l’authenticité de la région m’ont conquise.
  • la nuit passée à Jianshui dans la très ancienne et très belle maison à cours carrée Zhu. Se réveiller le matin seuls dans cette immense maison, après avoir dormi dans un lit à baldaquin sous une moustiquaire de dentelle m’a semblé un privilège inouï.
  • les belles surprises architecturales. Je pensais ne voir que des rizières ou presque, et nous avons découverts de magnifiques sites préservés. Des villages, des villes anciennes, des temples, des ponts, de quoi combler notre goût des vieilles pierres.
  • les jolis moments en famille. Je crois que les enfants ont grandi durant ce voyage : première fois qu’ils dormaient dans des chambres non communicantes (et ils n’ont mis le feu à rien), premier road-trip, avec l’ennui des temps de parcours (on a joué aux devinettes pendant des heures), la fatigue des changements incessants, la première rando en altitude (dans les rizières embrumées), ils ont bien suivi le mouvement, même si Beauté Blonde a passé son temps à nous demander si maintenant on rentrait à la maison…
  • le calme et le bon air. L’hiver n’est pas la haute saison au Yunnan, nous avons donc très souvent été seuls dans nos déambulations (vous savez combien on aime ça). Quant à la pollution, autant dire qu’on avait l’impression d’être dans les alpages suisses, ça faisait un bien fou. Le retour à l’air sale de Shanghai a été difficile…

Même si j’ai pris quelques photos, cette fois-ci c’est essentiellement MonMeilleurMari qui s’en est chargé pendant que je tentais de saisir notre expérience en vidéo. Je vous en livre le résultat, pas parfait, ni en images ni en montage mais qui représente bien notre expérience et qui sera un beau souvenir pour nous. J’espère qu’il vous donnera envie d’aller vous aussi découvrir le sud Yunnan…

 

Voyager au Yunnan : nous avons choisi l’agence Ciel Yunnan, dirigée par Yann, chinois parfaitement francophone et évidemment originaire du Yunnan. Non seulement il connait parfaitement la région et nous a concocté un trajet qui ne nous a jamais déçu mais il est aussi extrêmement gentil et disponible pour adapter le programme en cours de route ou résoudre les petits tracas (comme trouver un chargeur de batterie Canon une fois quitté Kunming, c’était pas gagné et grâce à lui on l’a fait !).

 

19 Comments

  1. Bonjour
    c’est une excellente bande annonce pour cette région car cela donne envie. On est en train de choisir une destination pour cet été on étudiait hier soir carte des moussons ou autres cyclones à éviter ! J’adore le thème voyage, on en reve avant on le fait et on le garde longtemps avec soi !
    Je confirme les enfants en roadtrip cela peut bien se passer aussi quand les parents ont décidé de le prendre cool ! Cela me ramène qq années derrières nous en 4*4 depuis l’atlas jusqu’au sahara (avec un chauffeur …luxe) bon je dois me mettre au travail

    • Effectivement bonne surprise : les enfants en road-trip ça le fait 😉 Mais il faut aussi reconnaître que pour eux (comme pour nous), tous ces changements et ces longs trajets sont fatiguants et déroutants. On est rentrés ravis mais épuisés de nos vacances…
      Bonne préparation du prochain voyage, et bonne année à tous les 4 ! Bisous !

    • Oh oui, magnifique ! Bon, là ça fait des jours que je suis sur la vidéo donc je peux plus la voir en peinture mais je vais faire une pause de 24h et là je vais pouvoir m’en délecter à loisir. Et oui, les rizières, les rizières quoi. Juste dingue !

  2. C’est magnifique ! J’ai particulièrement aimé les rizières (même sous la brume, ça leur donne un charme incroyable), les marchés et la forêt de pierres. Vous avez dû vous régaler ! Merci pour le partage, ça fait rêver…

    • Nous avons effectivement adoré la brume et les nuages, ça donnait une ambiance tout à fait particulière et féérique, et nous avons aussi été contents d’avoir un peu de visibilité à un moment donné parce que partir sans avoir pu voir les rizières nous aurait crevé le coeur 🙂

  3. Comme c’est beau…ça donne vraiment le goût d’y aller. Merci d’avoir partagé cette beauté du Yunnan avec nous. Quelle est la musique douce au tout début du vidéo?

    • De rien, je suis ravie que ça en fasse rêver d’autres… Quant à la musique du début, il s’agit d’un air traditionnel chinois joué avec un erhu, instrument traditionnel à deux cordes et archet aussi parfois appelé « violon chinois ».

      • Est-ce possible de me donner le lien. Le nom de l’artiste peut-être? J’organise un Gong Fu Cha ce weekend et ça me plairais bien cette musique qui accompagne le thé.

    • Argh, peut-être un petit problème technique (genre un plugin quelconque pas à jour)… Je t’envoie le lien direct sur ta boite mail, ce serait dommage de rater ça…

  4. Simplement magnifique, mystérieux, donnant l’envie d’y être, de découvrir, de sentir et de s’éclater les neurones !!!! et de garder les images pour longtemps ….

    • C’est tout à fait ça… Le lever au milieu des rizières avec les nuages qui naviguaient entre deux versants était tout simplement magique. Quand je revois le film j’en reviens presque pas, et pourtant on y était 😉

    • Je viens moi aussi de le re-re-re-re-re-regarder (une drogue dure ça non ? ;-)), et je pense que je vais me le repasser longtemps (et que je referai du film à chaque voyage, c’est trop bien d’avoir ça comme souvenir à la fin…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :