Guerre des chefs dans la 11ème de l’étranger

La présidentielle et son feuilleton à rebondissements multiples ne nous avait pas suffit, on en voulait encore : encore de la politique, encore des polémiques rigolotes, encore de la guerre des chefs. Et je dois dire que sous nos latitudes, la campagne des législatives est plutôt réussie de ce point de vue.

Pour commencer, délimitons le terrain. Nous votons dans la 11ème et dernière circonscription de l’étranger. « Et dernière » c’est important, parce que si pour les premières on voit la logique (1ère : USA – Canada, 2ème : Amérique Latine et caraïbes, 3ème : Europe du Nord, etc…) quand on arrive à la 11ème, on voit bien qu’ils ont fait ce qu’ils ont pu avant, mais que là ils en ont marre de classer et qu’ils fourrent tout ce qui reste dans un grand sac. Au député de se débrouiller avec le tout. Donc la 11ème c’est la circonscription qui regroupe pas moins de 50 pays, allant des pays de l’Est à l’Asie en passant par la Russie, l’Australie et le Vanuatu. Une vraie liste à la Prévert, voyez plutôt : Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizstan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine, Circonscription consulaire de Pondichéry, Afghanistan, Bangladesh, Inde, Iran, Maldives, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Chine, Corée du Sud, Japon, Mongolie, Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Palaos, Philippines, Singapour, Thaïlande, Timor oriental, Vietnam, Australie, Fidji, Kiribati, Marshall, Micronésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, Samoa, Tonga, Tuvalu, Vanuatu. Voilà voilà, et nous donc on est là-dedans. Moi je dis que se faire investir candidat dans la 11ème de l’étranger ça doit être l’équivalent pour un politique de partir au bagne en Guyane, ça doit pas rigoler dans les arrière-cuisines.

Notez que ça ne les empêche pas de se présenter, nous avons pas moins de dix candidats, dont certains avec des étiquettes assez floues. La mode cette année est clairement au surf sur la vague Macron. Il y a évidemment une candidate République En Marche ! – jusque là tout est logique – mais aussi d’autres dont le positionnement est plus artistique quoique ponctué de points d’exclamations. Ainsi Robert Gachon qui nous dit « Avec le président, marchons ! », ou Frédéric Nesenshon qui représente « La majorité en marche ! », et enfin Francis Nizet qui se dit « majorité présidentielle ». Soit quatre candidats sur dix se réclamant de notre nouveau président, et les autres qui s’en démarquent ou le vilipendent, la guerre des chefs peut commencer, et nous y assister virtuellement.

Car il est une particularité à l’étranger : dès lors qu’on est inscrit sur les listes électorales, nos adresses mails peuvent être communiquées à notre député (qui nous envoie donc régulièrement des informations sur son action, ce qui est plutôt bien) ainsi qu’aux différents candidats (ce qui leur permet de nous abreuver de messages plus ou moins réguliers). Ça remplace avantageusement les meetings électoraux, c’est bien pratique vu les distances à couvrir. Pour la présidentielle c’était resté assez soft, les débats se passant surtout par médias interposés. En revanche pour les législatives, il semblerait que les candidats aient décidé de se livrer à cette amusante coutume gauloise du combat des chefs, en s’envoyant des ballots de paille par mail interposé (la fameuse technique du ballottage Astérixien). A coup de « c’est moi la seule et vraie candidate En Marche ! » et de « il faudrait que Mme G. retrouve sa sérénité, elle n’a qu’une lettre d’accréditation à présenter en plus de son CV », les points d’exclamations volent bas et la couverture présidentielle se tiraille dans tous les sens (90% des suffrages du 2ème tour à se disputer, ça en excite visiblement quelques uns). Le candidat PS en perdition attaque plus franco sur le thème de possibles conflits d’intérêt, mais pas sûr que ça le sauvera d’un score qui s’annonce bas. Quant à notre député sortant, il répète à l’envie qu’il est l’un des députés les plus actifs de l’Assemblée (ce qui au vu de ses mails des trois années précédentes semble être objectivement le cas). Dans tout ce brouhaha on n’entend pas les candidats FPR (Front des Patriotes Républicains), FN, France Insoumise ou UPR (Union Populaire Républicaine de Cheminade), mais vu leurs scores à la présidentielle ils font probablement bien de s’économiser. Reste à voir ce qui va ressortir de tout ça, suspense, suspense.

Aller, c’est pas tout ça mais maintenant il s’agit de se rendre aux urnes et de se décider sur celui à qui accorder notre suffrage. Car ici comme partout à l’étranger nous votons aujourd’hui, histoire de laisser au moins quinze jours aux candidats pour parcourir les millions de km² de leur circonscription avant le second tour. Aller, on leur souhaite de bien encaisser les ballots sur leur bouclier arverne, et que le plus solide gagne.

 

11 Comments

  1. 19 candidats ici dans la numéro 1 🙂 et le coup des emails, ça m’énerve moi, ce n’est pas autorisé en France métropolitaine donc je vois pas pourquoi le consulat a le droit de les divulguer à l’étranger !

    • En fait on en avait 15 (mais tous n’ont pas envoyé de document de programme). Pour les mails j’avoue que ça ne me dérange pas vu qu’il est très difficile d’avoir accès à l’info sur des circonscriptions aussi grandes, et il suffit de se désabonner de leur liste de diffusion pour ne plus rien recevoir (je l’ai fait pour ceux dont le discours m’énervait trop 😉 ).

  2. Ah, c’est marrant cette histoire de mail… C’est pas mal je trouve. Nous (11eme aussi mais du Rhône) on trouve qu’on manque d’info facile à capter ( on est pas fan des reunion publiques) surtout par rapport au flux de la présidentielle…
    Bon vote alors !

  3. Les adresses mails en sont pas communiquées automatiquement aux candidats ni aux députés dès lors qu’on est inscrit sur les listes électorales. Ce sont les candidats comme tout français inscrit sur une liste électorale (comme vous et moi!) qui peut demander que lui soit communiquée cette liste selon certaines restrictions (cf. ci-dessous) ;):
    – pour la France
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1963
    – pour l’étranger (dernière question)
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/droit-de-vote-et-elections-a-l-etranger/http-publication-diplomatie-gouv-fr-fr-services-aux-citoyens-droit-de-vote-et-elections-a-l-etranger-liste-electorale-18-05-17/

    • Merci pour la précision (c’est là où on voit que je ne suis pas journaliste hein…). En tout cas le moins que l’on puisse dire c’est que certains s’en servent plus que d’autres de cette possibilité 🙂

  4. Je corrige, nous étions 14 candidats. Et ce n’est rien comparé à la 9e (Algérie, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Libye, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone, Tunisie), où ils étaient 27 !

    • Nous ? Ah ben tiens, j’ai dû louper ton affiche dans le bureau de vote alors (ou alors c’était l’un des deux emplacements sans affiche, ton souci de l’incognito sans doute 😉 ). La prochaine fois que tu te présentes tu me le dis que je puisse voter pour toi hein…
      Une pensée émue pour nos compatriotes du Libéria qui ont dû choisir entre 27 candidats (espérons pour eux qu’ils n’ont pas reçu des mails de chacun…).

  5. On a failli oublier… On a vote… Et on a adore ton billet! C’est tout a fait le sentiment qu’on a eu de l’elections!
    On a bien rigole aussi avec le candidat socialiste… qui est tellement socialiste que ca n’est ecrit nulle part sur son affiche 🙂
    Toujours 30% pour le FN dans notre circonscription sinon… Avec Papa-Tout-Terrain on opte pour la resistance passive: on laisse le bulletin FN tres tres en evidence dans la poubelle pour destabiliser psychologiquement les votants suivants 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :