Première rentrée scolaire à Shanghai

Cinq jours après notre arrivée Beauté Brune a été le premier à plonger dans le grand bain de l’école. MMM le suivra lundi avec ses débuts au travail et moi j’irai discuter mardi avec mes futurs employeurs de mes petites blagues de visa Z.

Donc Beauté Brune a fait sa première rentrée au Lycée Français de Shanghai, LFS pour les locaux. La veille nous nous sommes rendus en famille aux journées portes ouvertes pour lui faire visiter les locaux et rencontrer sa maîtresse. Malgré les photos prises en mars il ne s’était visiblement pas représenté les choses telles qu’elles étaient : « elle est nulle ma cour, moi je veux plus de jeux dedans, c’est NUL ! ». Quant à la maîtresse, elle a eu droit à sa technique fétiche face à une situation intimidante : je boude, je refuse de dire bonjour et je file dans un coin jouer. Beauté Brune tel qu’on le connait quoi.

Bon, avec le décalage horaire, le déménagement et le looooong discours formel du proviseur qui a immédiatement précédé cette exploration de l’école, je lui accorde de vraies circonstances atténuantes. Un long discours donc, même pour les parents. Mais ce ne fut pas en vain puisque l’on a appris avec un magnifique slideshow que la cantine avait été refaite, qu’il y avait moins de 500 élèves sur le site de Pudong (de la petite section à la 3ème), qu’il y avait deux classes de grande section et surtout que les élèves du LFS avaient obtenu 99% de réussite au bac en 2014 (100% en section S dont 63% de mention Très Bien, formidable hein ?) et qu’ils mettaient l’accent sur l’épanouissement des élèves. Enfin nec plus ultra : que seul le lycée français de Singapour devançait le LFS en terme de résultats au bac (mais qu’ils allaient faire en sorte que ça ne dure pas). Comme d’après le proviseur ces excellents résultats se préparent dès la maternelle (alors que les premiers candidats au bac ont été présentés par le LFS il y a moins de 10 ans et que le contrat d’expat’ standard est de trois ans ? me demandais-je naïvement) je dis : attache ta ceinture Beauté Brune, le bac ça commence maintenant ! Pour les parents en recherche de compétition et d’excellence scolaire (ou voulant être sûrs d’en avoir pour leur argent ?), cette réunion était parfaite. Nous on a pris ça avec une certaine nonchalance vu que Beauté Brune n’a jamais eu besoin d’être poussé pour aimer apprendre.

Jeudi matin, son petit cartable sur le dos, notre fils était impatient de partir malgré un réveil très matinal. Il ne voulait surtout pas être en retard au bus (qui part à 7h00 !). On est donc partis en trottinant, pris trente secondes pour dire bonjour aux carpes koï du bassin de la résidence et filé découvrir la couleur du bus. La question semblait critique parce que Beauté Brune voulait absolument qu’il soit bleu, doré ou vert sinon c’était nul (et nul = risque de roulage par terre et de refus de monter dedans). Au final le bus est couleur bronze et il a trouvé ça super, est monté dedans sans une hésitation et m’a fait de grands coucous par la fenêtre avec son sourire coquin. Moi pendant ce temps là je faisais connaissance avec les premières mères d’élèves venues elles aussi amener leurs enfants.

On l’a récupéré le soir épuisé, avec une zébrure sur la joue prouvant qu’il s’était endormi pendant le trajet de retour (« non, j’ai pas dormi, je suis pas fatigué ») mais ayant visiblement passé une bonne journée. Et même qu’ils ont eu des pizzas à midi et de la salade de tomate mais qu’il n’a pas tout mangé. Des pizzas le jour de la rentrée : le cuistot est un vrai chef ! La deuxième journée s’est également assez bien passée, voilà donc une affaire qui roule en attendant que notre petit porc-épic d’amour prenne ses marques et se fasse de nouveaux copains.

Aller, le prochain sur la liste de la rentrée c’est MMM. On se rapproche d’un (tout petit) début de rythme de croisière, encore un effort !

 

 

DSC01669

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :