Un portable et un compte bancaire chinois

Ce matin, 9h20 : ouverture des hostilités et début de notre semaine « installation » avec nos gentils baby-sitters de l’agence de relocation. Oh non, baby-sitter n’est pas du tout péjoratif, nous sommes ravis qu’ils nous emmènent là où nous avons besoin sans nous perdre dans le métro où galérer dans un taxi, et qu’ils nous servent d’interprètes pour les démarches que nous avons à faire. Par exemple ce matin : ouvrir un compte bancaire dans une banque chinoise (sans quoi nous ne pourrons pas toucher nos salaires, versés en RMB) et obtenir une carte SIM d’un opérateur local pour pouvoir passer des appels sans passer par la France à des tarifs exorbitants.

Etape 1 : ouvrir un compte bancaire

Nous voilà donc partis avec nos gremlins sous le bras pour nous ouvrir un compte bancaire. Nous avons choisi ICBC parce que c’est la banque de l’entreprise de MMM, et que nous n’avions pas vraiment de raison d’en choisir une autre. Direction l’agence de quartier d’ICBC : locaux flambant neuf et d’une propreté clinique (je vous mets au défi de trouver la même chose en France, même dans les sièges sociaux des plus grandes banques françaises). Notre baby-sitter s’occupe de prendre un ticket (comme à la sécu) et de nous emmener jusqu’au bon guichet. Je craignais un peu que mon visa tourisme soit un obstacle (puisqu’il faut présenter nos passeports à l’ouverture du compte) mais il s’est révélé qu’en réalité les touristes ont le droit d’ouvrir un compte bancaire s’ils le souhaitent. En revanche, il faut disposer d’un numéro de portable chinois (oui, en France c’est le contraire : il faut un compte en banque pour avoir un abonnement de téléphone portable) et d’une adresse. Donc avortement de l’opération « banque » et direction China Mobile pour nous obtenir un numéro de portable.

Etape 2 : obtenir un numéro de portable

Petite course en voiture jusqu’à l’agence China Mobile, aussi propre et flambant neuve que l’agence ICBC. Moi je pourrais manger par terre dans cette agence mais eux sont choqués lorsque l’un des enfants s’assoit par terre : « no, it’s dirty, stand up, please stand up » (je comprends mieux pourquoi le doudou mâchouillé et maculé de Beauté Blonde les a choqué le premier jour. C’est une fosse à purin comparé à ce sol). La théorie de la relativité s’applique à la propreté, j’y reviendrai dans un autre billet. Première étape : passer au guichet automatique pour choisir son numéro de portable. Et oui, ici ce n’est pas l’opérateur qui vous en attribue un arbitrairement, les numéros sont des choses trop sérieuses pour ça. Evidemment cette opération est impossible à faire sans un ami chinois puisque tout est écrit en idéogrammes. On peut alors choisir un numéro dans une liste de numéros standards (le préfixe est au choix), ou choisir un numéro « chance » (option assez chère) dans un liste qui évite par exemple le chiffre 4 (homophone du mot mort en chinois et donc à éviter). Au début notre baby-sitter du jour, Peter, m’avait proposé de choisir un numéro porte-bonheur, dont le tarif était finalement de 7200 RMB (soit 887€ le numéro chanceux !). Du coup j’ai choisi un numéro « standard » mais facile à retenir tout de même (sans 4 dedans, mais sans 8 non plus qui est un chiffre porte bonheur car homophone de « faste »).

Ensuite on attend au guichet avec son petit ticket (là aussi sans traducteur difficile de choisir parmi les dizaines de forfaits possibles : avec beaucoup de voix mais peu de données, un peu moins de voix mais beaucoup de données, avec option internationale ou pas, etc., etc.). Au bout d’une demi heure MMM et moi ressortons avec chacun notre carte SIM après que MMM ait signé un contrat tout en chinois. Nous sommes enfin connectés à la Chine (au moins par téléphone) ! Du coup, direction la banque pour reprendre l’opération « compte bancaire ».

Etape 3 : ouvrir un compte bancaire (bis)

Nous revoici donc dans l’agence bancaire avec une légère impression de déjà vu, chacun à un guichet pour aller plus vite. Je craignais un peu la gestion des enfants pendant ce temps là (laquelle avait été un peu sportive chez China Mobile) mais heureusement Beauté Blonde a encore fait fureur. Il s’est trouvé trois baby-sitter volontaires qui s’en sont spontannément chargé pendant les opérations. Il y avait les deux dames de l’accueil et la femme de ménage, et puis le vigile, et des employés de bureau qu’elles sont allées chercher pour leur montrer Beauté Blonde, le soupeser, tâter ses bras dodus et évidemment le prendre en photo. Beauté Brune a eu droit au même traitement, et nous à beaucoup de commentaires ravis sur la beauté de nos enfants. A la fin ils étaient une bonne dizaine à s’occuper d’eux pendant que je signais tranquillement mes papiers. Je crains que notre blondinet ne soit un facteur de baisse significative de la productivité bancaire chinoise.

Me voici donc après cette première journée munie d’une carte bancaire (beaucoup plus colorée et fun que ma carte bancaire française mais anonyme (attention à ne pas la confondre avec celle de MMM qui a la même)), et d’un compte bancaire crédité de 30 RMB (soit 3,69€) dont je ne suis pas certaine de pouvoir donner les coordonnées puisque TOUT est écrit en chinois sur les papiers qu’ils m’ont donnés. Comme quoi ouvrir un compte bancaire en Chine est nettement plus raisonnable que d’obtenir un numéro porte-bonheur pour son portable. Vivement la suite des surprises !

 

Crédit photo : Chine information

mobile_chine

 

 

3 Comments

  1. Bon courage pour la suite de cette grosse semaine! Le début des hostilités se passe plutôt bien!Contente que vous soyez bien arrivés!
    A bientôt dans vos nouvelles péripéties

  2. Que les milles et une ondes de la communication céleste jalonnent nos babillages d’e douces paroles claires et déparasitées, et que les dragons dévoreurs d’argent restent terrés au fond des enfers loin de vos précieux RMB.

    • Que les muses bridées de la poésie soient toujours avec toi, qu’elles t’inspirent de nombreuses odes et que les vents caressants de l’inspiration nous nimbent tous deux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :