Procréer en Chine, est-ce bien raisonnable ?

Vous vous êtes rencontrés, vous vous êtes aimés, chabadabada chabadabada, et ce qui devait arriver arriva : maintenant vous voulez procréer. Oui mais voilà : vous vivez en Chine. Et la question est : faire ça en Chine, est-ce bien raisonnable ?

Je ne parle pas là de raisons écologiques (élever un enfant dans le fog de pollution local, vous êtes sûrs ?) ou démographiques (rajouter un petit être dans un pays qui en compte déjà presque un milliard quatre, vraiment ?). Ni même des effets possiblement délétères de l’insécurité alimentaire locale sur la vivacité ou la conformité des spermatozoïdes de Monsieur. Non, je parle de choses bien plus prosaïques qui vont concerner l’année qui suit la rencontre étincelante de Mme Ovule et de M. Spermato, chabadabada.  Et puisqu’un homme averti en vaut deux (et une femme trois), je préfère vous dire à quoi vous attendre.

Commençons par ce que vous devriez faire avant même de songer à vous débarrasser gaiment de vos sous-vêtements pour vous jeter l’un sur l’autre nus comme des vers : (re)lisez d’abord votre police d’assurance santé. Votre libido risque d’en prendre un coup mais votre portefeuille vous remerciera. Concentrez-vous en particulier sur le chapitre grossesse – accouchement et n’omettez surtout pas ce qui est écrit en petits caractères. Car qui ne veut pas revendre son rein au marché noir vérifie que son assureur en a de solides (de reins) avant de se risquer à féconder. Ou alors vous envoyez votre femme accoucher dans un hôpital chinois mais je ne garantis pas qu’elle vous parle encore après.

Vous pouvez maintenant tranquillement vous débarrasser de vos sous-vêtements, ramasser votre libido à la petite cuiller et reprendre où vous vous étiez arrêtés. Si tout a marché comme vous voulez vous expérimentez ensuite les nausées matinales, les sautes d’humeur et autres lamentations sur le jeans qui ne ferme plus : félicitations, vous allez être parents ! […]

 

Pour lire la suite de ce billet, rendez-vous sur l’excellent et tout nouveau site Wikiexpat, le site au ton décalé qui va vous faire aimer et rire (jaune ?) de votre expatriation. Il a été créé par une suisso-shanghaienne et copine blogueuse, mais je jure sur l’honneur que je ne dis pas que c’est bien parce que je la connais et qu’elle me lit. Cerise sur le cheese cake : c’est un site collaboratif, chacun peut donc apporter sa modeste (mais humoristique) contribution sur sa ville d’adoption et contribuer ainsi à l’intégration de ses futurs compagnons expatriés.

Et promis (ou pas), je reviens ici bientôt, dès que j’ai dépassé mon momentané mais fort intense moment de blocage (ou de découragement, de lassitude, de procrastination, de j’ai envie de faire autre chose en ce moment) d’écriture…

 

Source photo : site Magic Maman

6 Comments

  1. Faut aussi penser à financer les écoles internationales qui coutent les bras, les jambes, les yeux et j’en passe… Et ça aussi il vaut mieux prendre ses précautions bien avant ! A part ça les enfants sont formidables et l’expatriation aussi. Merci pour cette bonne rigolade. A très bientôt Tara.

    • Oh ben oui, mais si on est raisonnable on rentre en France avant d’avoir les enfants qui entrent dans des écoles qui coûtent un bras (ou on se débrouille pour avoir un boulot qui paye les susdites écoles sinon on est bien dans l’embarras…). Mais sinon les enfants sont formidables (quand ils dorment…). A bientôt Stéphanie !

  2. J’ai bien ri, comme d’habitude !!! (et maintenant j’ai chabadabada dans la tete, aussi…)

    Le site Wikiexpat est vraiment super et j’en ai fait la pub autour de moi.
    J’ai meme pris la plume pour parler de notre expat chez les Britishs mais comme nous habitons une trop petite ville et pas Londres, mon article n’a pas été pris… Dommage !

    • Alors essaie d’écrire sur les British en général, je suis sûre qu’il y a beaucoup à dire 😉 Quant à Luxembourg, quel exotisme futur ! 😉

  3. Heureusement finalement que vous faites partie de ces fous inconscients qui ont eu l’idee abracadabrante de procreer en Chine, sinon vous m’auriez privee d’un bon fou rire! Une fois de plus, j’ai adore votre billet qui m’a rappele plein de bons -et de moins bons- souvenirs.

    • D’ailleurs pour tout vous avouer je n’ai procréé que dans l’espoir de faire rire mon entourage avec mes récits d’accouchement apocalyptiques et d’enfants maléfiques indomptables. Trois fois. Je crois que je suis dangereuse et qu’il faut que j’arrête là immédiatement. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :