Quelques petites choses de décembre

En attendant 2015 et de nouvelles aventures en Chine, décembre fut un mois plein de ces petites choses du quotidien qui tissent la trame de nos vies :

1 – Beauté Brune a perdu une nouvelle dent. Encore une incisive, en bas à droite, et cette fois sans larmes ni drame. Il commence même à être très fier de perdre ses dents (et d’en gagner de nouvelles) et nous avec lui. La petite souris a glissé un billet de 10 yuans sous son oreiller, et au réveil il a regardé ça flegmatiquement et a conclu « tiens, la petite souris m’a amené un papier ». La petite souris chinoise tâchera d’être mieux préparée la prochaine fois…

2 – J’ai commencé l’étude des caractères chinois et fait mes premières lignes d’écriture dans un cahier d’écolier flambant neuf à 1 kuai. Ma motivation s’est regonflée d’un coup, ainsi que mon temps d’étude. Comme quoi, rien ne vaut la bonne vieille méthode scolaire de type B-A-BA pour moi (en tout cas ça marche pour les vingt premiers caractères, je vous en reparlerai lorsque j’en serai à cent ou cent cinquante et que je confondrai tout au fin fond de mon désespoir).

3 – Beauté Blonde est un génie de la grammaire : à peine quelques semaines qu’il parle et il maîtrise déjà impeccablement les tournures négatives. « Non veux pas dodo ! » ou « Non veut pas (un quelconque objet) » ou « Non veux pas ! » tout court sont les hits de la semaine. Un linguiste en puissance…

4 – Il y a un marché de Noël Allemand à Shanghai, et il parait que c’est le plus grand de Chine. Ce n’est pas vraiment allemand, ce n’est pas vraiment un marché de Noël, et surtout ce n’est pas donné mais on s’y est tout de même bien amusés. On a sauté comme des fous sur d’énormes structures gonflables, et on y a mangé un kebab (pour MMM), la meilleure pita/falafels de ma vie (pour moi) et des saucisses de Francfort-frites-sans-choucroute (pour les Beautés), et on mangé tout ça au soleil avec des amis. Les falafels de Shanghai meilleurs que ceux de la rue des rosiers, c’est fou non ?

5 – Les enfants sont épuisés – et donc épuisants – mais les vacances arrivent. C’est déjà fait pour Beauté Blonde qui a trois semaines devant lui pour se remettre de ses débuts à l’école, et Beauté Brune n’a plus qu’une semaine à tenir. Et ensuite les parents auront quinze jours de « vacances » avec leurs enfants à temps plein. Engagez-vous, rengagez-vous qu’ils disaient…

6 – Le planning de notre chambre d’amis se remplit avec la venue de ma maman pour les fêtes, de mes super copines pour la vie en janvier et de mon papa et ma marathonienne de belle-maman en mai. Rien qu’à l’idée qu’ils vont bientôt venir on se sent déjà beaucoup moins loin.

7 – Je commence à vraiment me demander ce qu’on va mettre au menu des réveillons cette année… J’aurais presque une envie de dinde aux marrons et de foie gras, ou de n’importe quoi d’autre de bien traditionnel et surtout de très très français. Sans doute le contre-coup d’un trop plein de nouilles chinoises.

Aller, plus que huit jours avant d’accueillir ma maman et dix avant d’accueillir le Père Noël… On y est presque, on y est presque ! Et j’ai encore et toujours Have yourself, a merry little Christmas qui me trotte dans les oreilles…

 

DSC03224

4 Comments

  1. Une petite suggestion pour le repas de Noël, un bonne alternative chinoise à la dinde de Noël pourrait être du canard laqué de Pékin. On reste dans la volaille, c’est un chouette plat à partager, amusant pour les enfants avec les petites crêpes à faire soi-même et le droit de manger avec les doigts, et vraiment délicieux.
    Et pour ce qui est du foie gras, les restaurants ont souvent aussi du foie de canard à la chinoise. Ça ne vaut pas notre bon vieux foie gras, mais c’est toujours intéressant à essayer.

    • Je note le foie gras à la chinoise, je dis joker pour le canard laqué parce que je n’ai jamais aimé ça et je retiens l’idée des crêpes… J’ai une attaque de nostalgie gustative et culinaire, je me sentirais presque prête à acheter du comté à un tarif délirant 😉

  2. Je suis plus qu’heureuse de partager Noël avec vous ! Vous me manquez !!!
    Je comprends la nostalgie de certaines choses, de certains goûts et de certains fumets de notre terroir au bout de quelques temps loin du pays …
    OK, j’apporte le comté ! et peut-être d’autres petites choses de « chez nous » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :