Promenade à Tianzifang et Taikang Lu

Après le petit tour à Xintiandi la semaine dernière, je vous emmène vous promener avec moi à Tianzifang qui est un de mes sinon mon quartier préféré pour une promenade d’une ou deux heures dans Shanghai. Et je vous y emmène virtuellement d’autant plus volontiers que le beau soleil de la photo date d’il y a quinze jours et que la froide bruine du jour ne nous laisse plus de doute sur l’installation de l’automne sous nos latitudes.

Tianzifang c’est un ancien quartier d’habitation comme il en existait beaucoup d’autres à Shanghai, constitué d’un dédale de ruelles sillonnant de petits bâtiments de briques entre deux plus grandes artères. Rénové et désormais entièrement tourné vers sa nouvelle vocation touristico-commerçante, Tianzifang abrite désormais sur quelques milliers de m² une foule de petites boutiques de babioles, souvenirs, vêtements, écharpes en soie, objets de décoration, bijoux, céramiques, tableaux, photographies autres plaisirs des yeux, ainsi que moult cafés, bars et restaurants à l’occidentale. On y accède par l’une des allées donnant sur Taikang Lu, il suffit d’oser suivre le flux pour se perdre et se retrouver dans ce mini-labyrinthe d’Ali Baba.

Tianzifang c’est l’anti-mall (mall = centre commercial, et à Shanghai on en trouve à tous les coins de rue) et pour moi c’est le plaisir de faire les boutiques sans but précis, pour m’acheter une petite bricole pas chère et pas kitsch ou rêver sur de beaux vêtements brodés hors de prix. Lorsque nous y allons, nous ne manquons jamais d’aller faire un tour à la galerie Beaugeste qui présente des expositions photographiques toujours de grande qualité. Elle a beau être indiquée dans certains guides touristiques, j’avoue qu’il a fallu la chercher un peu pour finir par la trouver au dernier étage de l’immeuble qu’elle occupe, mais ce faisant nous avons aussi trouvé les boutiques de tableaux divers et variés qui occupent le rez-de chaussée, se perdre n’est jamais perdu. C’est désormais un crochet que nous ne ratons jamais, d’autant qu’ils renouvellent très régulièrement leurs expositions et que jusqu’ici nous n’avons jamais été déçus. Les tirages qu’ils proposent sont assez chers, photographes (re)connus oblige, en revanche les catalogues d’expo au format livre sont vendus aux alentours de 50 kuais ce qui permet à mon petit budget d’en profiter d’une autre manière.

Et parce que pour moi un quartier ne saurait vraiment être parfait sans un musée à proximité, il est possible de compléter une matinée de ballade à Taikang Lu par la visite du musée Liuligongfang situé à deux pas et consacré à la sculpture sur verre. Il présente des oeuvres étonnantes et très diverses par leur technique comme leur rendu, je n’avais pour ma part jamais rien vu d’équivalent avant. Et ceux qui ne sont vraiment pas fanas de musées peuvent se contenter d’un petit tour dans la boutique du musée, elle présente déjà nombre d’objets extraordinaires…

En terminant ces lignes je regarde par ma fenêtre : la nuit tombe, il pleut, il fait froid, je peine à croire que cette lumière et ces palmiers nous ont réjouis il y a à peine quinze jours. Je me languis déjà du retour des beaux jours faire un petit tour à Tianzifang sous le soleil.

 

Tianzifang : entrées du quartier par Taikang Road, métro Dapuqiao (L9, sortie 1).

Galerie Beaugeste : dans le bâtiment situé au n°5 de l’allée qui débute au 210 Taikang Road, au dernier étage. Site internet ici.

Musée Liuligongfang (sculpture sur verre) : 25 Taikang Road, 20 yuan. Site internet ici.

 

GrandBondMilieu_Tianzifang

15 Comments

  1. Très beaux objets en verre… je vois bien ça chez vous, à proximité des gremlins !
    Je plaisante mais je trouve ça réellement très beau, surtout avec l’effet lumière à l’arrière. Merci pour cette belle visite à distance.

    • Je vois qu’on ne perd pas son humour au fin fond du sud-ouest 😉 Curieusement on a renoncé à tout achat au musée, et d’autant plus facilement que les tarifs sont astronomiques, alors on va les voir in situ…

  2. J’adoooooooore Tianzifang !!
    On etait allé boire un vin chaud (lol) dans un petit bar à l’etage d’une maison avec tout plein de coussins pandas, tu connais ? C’etait super sympa comme endroit 🙂 (et je suis une grande fan des pandas !! Je crois d’ailleurs que Meven en avait marre qu’on achete des peluches pandas !! :p )

  3. Ta balade m’a l’air idyllique (ou c’est le quartier lui même?). Moi aussi, j’adore déambuler sans but précis pour finir toujours par craquer pour quelque objet inutile mais cela fait partie du charme de la balade. Et ça ressemble exactement du type de quartier-galerie que j’adore, on dirait un arrondissement parisien. Le soleil te manque dis-tu? Et bien, tu vois, moi je me languis de l’automne comme jamais…

    • C’est un quartier très sympa pour se balader effectivement (et les ombrelles rajoutent une touche de romantisme sur les photos, mais l’honnêteté m’oblige à dire que ce n’était qu’une installation ponctuelle). Quant à l’automne, on se plaint, on se plaint, mais en fait j’aime cette alternance des saisons, je me plaignais juste pour le plaisir 😉

  4. Oui, j’ai l’impression qu’il faut avoir vécu longtemps près des tropiques pour réussir à se passer des saisons. Je ne sais pas dans ton bout du monde à toi mais ici, c’est: soit la canicule, soit le déluge soit le printemps éternel comme maintenant. Il semblerait que chez toi il fasse vraiment froid, non?

Répondre à Tara B. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :