-M- et Izia, Live in Shanghai 2016

Après Muse en septembre, nous avons assisté hier soir comme bon nombre de nos compatriotes de la région de Shanghai au concert de -M-, avec pour lui chauffer la salle en première partie rien de moins qu’Izia. Et ce concert c’était vraiment THE place to be pour la communauté francophone ici. D’abord parce que ce concert était génial – mais alors génial ! – du début à la fin, avec une première partie comme on n’en voit pas souvent. Ensuite parce que visiblement fan de -M- ou pas, fan de rock ou pas, fan de musique ou pas, le tout c’était d’y être et d’y être vu, en famille de 7 à 77 ans, pour écouter ou pour papoter entre copines, avec ou sans sa tasse de thé, bref, il ne fallait surtout pas manquer ça. Et un concert à Shanghai, c’est pas tout à fait la même ambiance qu’avec la même affiche en France…

D’abord, et commençons par ça, c’était la première fois de ma vie que j’allais à un concert plutôt rock, disons de rock pour faire court, et que je voyais autant de famille venir avec leurs enfants de six ans. Moi je croyais bêtement qu’un truc qui commence à 20h30 pour finir à 23h30, plein de guitares saturées, de fille en mini-short au déhanché lascif, de spots stroboscopiques, de fous furieux alcoolisés qui pogotent et de décibels à crever les tympas c’était pas très adapté aux enfants de six ans. Et bien à Shanghai si, figurez-vous. Notez que mes vues anti-progressistes se sont vues quelque peu confirmées par la vue de quelques petit dormant sur la moquette à côté du bar, vaincus par la fatigue. Bref, il me reste encore du chemin pour devenir vraiment rock’n roll dans ma tête, mais mes copines sont comme moi, contentes d’être sans enfants pour rocker en paix. Bref, côté public, c’était très éclectique en âge. En âge seulement car côté nationalité, c’était surtout français de chez français, avec quelques chinois égarés. Comme l’a dit Izia : dear Chinese friends, welcome to France !

Bon, avec tout ça, il ne fallait pas s’attendre à une ambiance de feu tout de suite, et le moins qu’on puisse dire c’est que ça a été long à démarrer. Izia avait beau se donner comme une dingue, nous faire une première partie qui était un concert en soi, et plutôt top niveau, les premiers rangs restaient désespérément stoïques, genre réincarnation d’Epictète. Il y avait le type au premier rang qui a gardé la tête posé dans sa main, accoudé à la barrière, l’air de se faire suer comme un rat mort pendant une heure. Il y a eu celui qui s’est retourné pour faire les gros yeux à ma voisine parce que, hérésie, elle commençait à danser, non mais où va-t-on ma brave dame ? Il y avait les arthritiques handicapés des orteils qui se seraient fait hara-kiri plutôt que de battre la mesure. Bref, elle se donnait sans compter pour des premiers rangs qui auraient mieux fait d’aller à la buvette pendant que les vrais fans de rock se chauffaient, j’étais consternée… Mais elle les a eus à l’usure et au bout d’une heure même nos ankylosés de la clapette ont daigné commencé à taper dans leurs mains. Il était temps, elle allait se mettre à pleurer…

 

Et ensuite la star, leur star, celle pour laquelle ils étaient tous venus est arrivée et -M- a fait son entrée. Et là on a vu d’un seul coup des gens qui visiblement squattaient la buvette depuis deux heures se précipiter devant pour être bien placés, sans se gêner pour les coups de coudes ou de genoux infligés à ceux qui étaient là depuis le début, là où ya de la gêne ya pas de plaisir. Bon, au moins la salle était enfin chaude et l’ambiance digne de ce qu’elle aurait due être depuis le début. Il y a même eu cette parenthèse émouvante ou Mathieu Chédid a fait monter sur scène tous les enfants pour qu’ils chantent avec lui, et où je me suis dit qu’en fait c’était pas si bête de venir avec ses enfants, c’était un beau moment. Ils auront comme souvenir d’avoir chanté sur scène avec -M- quand ils étaient enfants, et là je dis qu’en fait ça vaut bien une sieste sur la moquette. Ensuite les enfants ont disparu et les excités de la buvette ont eu un moment où ils se sont pris pour les rois du monde, se mettant à pogoter en sautant littéralement sur les gens. Une amie enceinte a dû battre en retraite précipitamment, non sans s’être fait engueulé par les ostrogoths parce qu’elle n’avait rien à faire là dans son état. C’est vrai ça quoi, quand on est enceinte on reste tranquillement à la maison en laissant les autres s’éclater, on ne va quand même pas initier son embryon à la musique et au bonheur, c’est ridicule. Comme quoi, plus on s’imbibe plus on se croit intelligent et cool, et plus les autres vous voient comme de parfaits abrutis. Bref, on s’est repliés à l’étage par solidarité avec l’amie gestante, et on a profiter de la fin du concert dans une ambiance un peu moins remuante.

Mais le plus important de tout ça c’est que c’était un super concert, SU-PER, et qu’approcher aujourd’hui ces artistes dans des salles aussi petites – et pour un tarif qui n’a rien à voir avec ceux de leurs tournées européennes – c’est tout de même un vrai privilège. Alors en attendant que -M- revienne peut-être dans un ou deux ans, je vais me repasser en boucle le film de la soirée…

 

GrandBondMilieu-M-Izia-concert-Shanghai-2016

7 Comments

    • Ah non, de ce que j’ai vu les chinois ne pogotent pas, ils avaient l’air en revanche ethnologiquement intéressés de voir les français danser et chanter en même temps à un concert 😉

  1. Mais quelle privilégiée tu fais 🙂
    La seule et unique fois que j’ai vu -M- sur scène c’était il y a très, très longtemps genre dans les 90’s et il était en première partie de Texas à Bercy. On l’avait boudé lui et sa petite voix suraiguë^^. Comme quoi le public est rarement sensible aux premières parties même quand le talent est évident…
    Très belles photos comme toujours 🙂

    • Oh oui, sur ce coup là j’avoue : super privilégiée 😉 C’est une petite compensation pour tous les moments où les amis et la famille sont loin et nous manquent affreusement…

  2. Izia the best 🙂 !!! J’aime toute la famille Higelin !!! Et oui à la buvette du coin les non-connaisseurs 🙂 !!! Quelle chance !!! Avant le soldat Rose je ne connaissais pas vraiment M (et oui) et j’ai appris à apprécier sa musique depuis 🙂 !!!

    • Ah ben voilà ! Il aurait fallu beaucoup plus de gens comme toi dans la salle, à un moment j’étais la seule à m’agiter et chanter à pleins poumons dans mon coin (4ème rang collé à la scène, en plein milieu), je me suis sentie comme qui dirait un peu seule 🙂

      • PS : pour les photos, sur ce coup-là c’était exclusivement MMM aux manettes, je ne suis pas assez grande pour faire dépasser l’appareil photo de la foule ET viser en même temps 🙂 Gloire à lui donc (il est fort hein ?) !

Répondre à Helene Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :