Vol AF 3764 : des chinois dans l’avion

Ca y est, après des semaines d’attente et d’excitation, c’est enfin le moment d’aller passer quelques jours en amoureux avec MMM à Shanghaï. Pour ceux qui n’ont pas suivi ou qui prennent le train en marche, l’objectif est de nous faire une idée de la ville, et de fixer deux trois éléments clé comme le choix d’une école pour Beauté Brune et quel quartier d’habitation. Et tout ça commence par filer à Roissy prendre un avion, ce qui m’a toujours mise dans un état d’excitation intense. Ca n’a pas raté cette fois encore, rien que les annonces d’embarquement pour Douala, Kuala Lumpur ou New York (avec toi…) me donnent envie de partir faire le tour du monde.

Pour cette fois, nous nous contenterons de Shanghaï, c’est déjà pas mal. Et Shanghaï ça commence dès la montée dans l’avion, qui comme son nom ne l’indiquait pas était opéré (comme ils disent dans leur jargon) par China Eastern. Donc hôtesses chinoises, passagers chinois et habitudes chinoises. Le changement c’est maintenant comme dirait l’autre… En quelques heures de vol, j’ai déjà pu saisir trois petites choses que vous avez toujours voulu savoir sur les chinois et l’avion…

1. Qui a dit qu’il fallait s’assoir dans l’avion ? C’est vrai ça, quelle drôle d’idée d’imaginer que les passagers vont tranquillement s’assoir et boucler leur ceinture juste parce l’avion roule vers la piste de décollage ? Pour assurer l’animation dans la cabine, mieux vaut au contraire se héler de loin en loin, courir dans les allées avec vos effets personnels dans les bras pour changer de place au dernier moment avec un camarade situé au fond de la cabine et dont vous enviez subitement le placement idéal. Au bout d’un moment même les hôtesses ont eu l’air de trouver que c’était vraiment le bazar et à faire les gros yeux à leurs insurbordinés passagers. Avec MMM on a bien rigolé en se disant que c’était quand même vraiment le b…

2. Les chinois aiment l’eau chaude. A peine ma voisine de droite s’était elle assise qu’elle sortait sa thermos (modèle occidentalisé orné d’un Winnie l’Ourson) et qu’elle essayait de la faire rentrer dans le porte gobelet, semblant peiner à croire que les avionneurs n’aient pas conçu ces accessoires pour recevoir une thermos. Elle se résigna à la placer à ses pieds mais sauta sur la première hôtesse pour lui tendre sa bouteille vide, l’hôtesse étant déjà munie d’une autre thermos à remplir. A priori cela fait partie des prestations normales à bord des avions chinois : on remplit les thermos avant le décollage. Lorsque nous avons vu passer un autre passager chinois portant amoureusement un bol de nouilles instantannées fumantes (vous savez, les délicieuses Cup Noodles), j’en ai conclu que les chinois aimaient vraiment l’eau chaude et que cet amour ne pouvait en aucun cas être différé à la fin de la phase de décollage.

3. Les hôtesses chinoises n’ont jamais rêvé d’avoir les fesses en l’air. Sachez le, seules des hôtesses occidentales aux moeurs volages ou d’obscurs chansonniers peuvent avoir cette idée saugrenue… Non messieurs dames, les hôtesses chinoises ne mangent pas de ce pain là ! Une plongée en avant de celle affectée à notre rangée pour remonter un siège passager a brièvement révélé à ma vue ce qu’elle cachait sous sa jupe de tailleur. Et bien figurez-vous que sous sa jupe bleue marine elle portait… un short bleu marine, fait du même tissu et porté par dessus ses collants, visiblement destiné à cacher à la vue des vieux (ou moins vieux) dégoûtants la vision de sa petite culotte. Nos amis écossais feraient bien d’en prendre de la graine ! On ne rigole pas avec la vertu des hôtesses chinoises : circulez, ya rien à voir !

Rien qu’avec ce mini-aperçu, j’ai hâte d’en apprendre plus sur nos amis chinois ! Vivement les prochains épisodes…

News_04102008_ADP

 

3 Comments

  1. On avait déjà un aperçu qd on voyait le comportement des touristes chinois à Paris, mais j’avoue là vous n’allez pas vous ennuyer 🙂 la suite, la suite….
    Lyne

  2. Ca y est, je me lance dans la lecture…déjà…J’aime!! L’eau chaude, moi, ça me connait!! Mais quand même…vous avez du tomber sur un vol spécial  » agités du popotin » parce que des China Eastern Airline, j’en ai pris quelques uns maintenant…et je n’ai jamais vu ni de courses, ni de thermos…ni même de mini jupes à shorts. En revanche…l’excellente idée de diffuser sur les écrans, à l’atterrissage, les vidéos d’étirements! Où tous les bras de l’avion s’étirent jusqu a plafond, où tout le monde procède à quelques contorsions sans jugement aucun de ses voisins.

    • Je pense qu’on a effectivement bénéficié d’un groupe de touriste chinois particulièrement folklorique à l’aller, le retour a été beaucoup plus calme (avec effectivement la vidéo de Qi Cong, qui tombe pile au moment où tu vas enfin savoir qui est le coupable dans le film que tu as commencé à visionner… :o))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :