La Chine au bac 2014

Petit article de saison pour coller à l’actualité. A l’heure ou les candidats au bac attendent fébrilement leurs résultats, se demandant si leurs notes vont être moulinées par les barèmes bienveillants de l’Education Nationale pour coller aux objectifs du plan quinquennal éducatif (asymptote 100% de réussite), les premières perles du bac 2014 commencent à circuler sur internet.

Ô joie, ô bonheur, les séries L et ES ont eu à plancher cette année sur deux sujets aussi inspirant l’un que l’autre. Premier sujet : le projet d’Europe politique depuis le congrès de La Haye en 1948, sujet qui réveille en moi de vieilles angoisses de copie blanche refoulées depuis le temps lointain où je m’étais égarée en classe prépa (je sens que je vais me remettre à cauchemarder d’épreuves d’histoire-géo-éco). Deuxième sujet : La Chine et le monde depuis 1949. Voilà un sujet intéressant, et qui m’éclaire sur la question que je me posais récemment dans mon billet sur le petit livre rouge : oui, la Chine contemporaine est bien au programme de terminale (en tout cas pour les séries L et ES). Nous voici éclairés et rassurés, tout n’a pas encore foutu le camp dans les programmes officiels.

Je vais donc me livrer pour vous à un petit cadavre exquis. Vous connaissez le cadavre exquis ? C’est un amusant jeu de création littéraire où chacun note à tour de rôle un mot dans l’ordre sujet-verbe-complément sans savoir ce que le précédent a écrit, je suis sûre que vous y avez déjà joué. La première production des surréalistes donna « le cadavre exquis boira le vin nouveau », nom qui restât (à l’imparfait du subjonctif dans le texte, c’est le moment de sortir la conjugaison pour impressionner le correcteur). Je vais de mon côté adapter l’exercice et me livrer à un petit collage pour vous construire un texte d’histoire de Chine à partir de productions remarquables d’aspirants bacheliers.

Oubliez donc tout ce que je vous ai dit jusqu’ici sur l’histoire de Chine, reprenons tout depuis le début grâce à ceux qui seront peut-être malgré tout détenteurs du précieux diplôme d’ici quelque jours. C’est parti, actualisation de vos connaissances :

Au large de la Chine on trouve l’Océan Atlantique. Au départ, c’est Christophe Colomb qui a découvert la Chine, juste avant de découvrir les indiens. On pense que Vasco de Gama y est peut être passé, mais on a aucune certitude. La population chinoise mourrait de faim, surtout dans les grandes villes : Shanghai, King Kong ou encore Pékin.

La Chine a commencée en 1949. Avant, elle n’avait pas fait grand-chose. Mao a été inspiré par son successeur. Il réprima les rebelles en envoyant son armée, composée majoritairement de samouraïs. Mao Zedong a envoyé un ultime atome à ses opposants. On dit aujourd’hui que la Chine est une République Populaire car elle est très connue dans le monde entier.

Par la suite, Deng Xiaoping a construit la grande muraille de Chine pour protéger l’économie chinoise des exportations étrangères. Mais finalement la Chine retourna son pantalon et lâcha le communisme. Un français a dit un jour : « Laissez dormir la Chine, car si la Chine se réveille, après elle sera pas contente. » En conclusion, on peut presque comparer la Chine à la France, sauf au niveau de la taille, de sa puissance financière, du nombre d’habitants et de la langue.

C’est bon, cette fois vous êtes au point ? Vous avez tordu le cou à vos vieilles idées reçues sur la Chine ? Relisez bien le texte ci-dessus, vous avez trois heures pour en construire un commentaire en trois parties avant que je ramasse les copies. Alors vous êtes prêts ? Composez !

 

Source : Perles du Bac

BACCALAUREAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :