J-60 : entrée dans le vortex

J-60, déjà ! Certes nos billets d’avion ne sont pas encore achetés mais posons les termes du problème : sachant que Beauté Brune commence l’école le 28 août, que 6 heures de décalage horaire nous séparent de Shanghai, que notre fils a quatre ans et demi (donc relativement pénible lorsqu’il est épuisé), qu’il faut compter une journée de récupération par heure de décalage, que l’age du commandant de bord est supérieur au mien et égal à 12 fois celui de Beauté Brune, calculez notre date de départ. Solution : nous sommes bien aujourd’hui à J-60 du Grand Bond (± 1 jour).

Et à J-60 tout s’accélère. Alors les mauvaises langues diront que scientifiquement mon affirmation ne vaut pas tripette : nos semaines ont toujours sept jours, les journées toujours 24h et les heures 60 mn. Peut-être, mais malgré ça je vous assure que TOUT s’accélère. D’ailleurs je suis parfois prise de vertiges dans la journée, ça veut bien dire quelque chose (que j’ai changé l’angle de correction de mon astigmatisme ?). N’empêche, nous sommes rentrés dans la dernière ligne droite avant le départ, à coup de dossiers bouclés, de lettre de licenciement de la nounou (bouhouhou !), de premiers aux revoir aux collègues et amis, de vacances qui se profilent à vitesse grand V, de pots de départ qui s’organisent et ce n’est que le début… Quelque chose me dit qu’à J-30, ce sera pire avec les déménageurs en ligne de mire. Bon, gardons notre calme : jusqu’ici tout va bien, on se laisse aspirer par le vortex, on se fait un peu secouer dans les turbulences au passage et il nous recrache tranquillement sur les rivages de Shanghai avec armes et bagages. En attendant, j’ai très envie de m’agripper à mon gilet de sauvetage (oui, le jaune que les hôtesses gonflent avec tant de classe nonchalante dans les avions).

Je compte sur une petite séance de réflexion pour apaiser cette légère montée d’angoisse face à l’accélération. Car si on se donne la peine d’y réfléchir, on peut faire énormément de choses intéressantes en 60 jours :

– créer le monde en 6 et regarder avec curiosité ce que ça donne durant les 54 jours restants (d’accord, pour ça il faut être Dieu, et alors ?),
– passer d’un ovule et d’un spermatozoïde bien distincts à un foetus humain de 3 cm disposant de dix doigts, dix orteils et deux cavités cardiaques (d’accord, pour ça il faut être D(i)eux, et alors ?),
– réviser son bac tout en se peinturlurant les ongles et l’obtenir haut la main (pensez donc : DEUX mois de révision, c’est la mention assurée !),
– envoyer de France et réceptionner à l’autre bout du monde un container de vos petites affaires ou de baskets made in China,
– concevoir et mettre bas une portée de chatons miaulant et tétant ou de renardeaux couinant et fouissant,
– construire une maison en Guadeloupe par la grâce de structures préfabriquées,
– se former au poste de responsable Ressources Humaines en 368h sur 46 jours, ou devenir maître-praticien en PNL en 9+12+18 jours et ensuite compléter ça avec une formation de coach déco et home stager en 15 jours, et surtout se reposer pour s’en remettre,
– faire 34 fois le trajet Paris-Shanghai-Los Angeles-Paris en avion ou 4 aller-retours Paris-Shanghai en train, ou encore un aller retour Marseille-Shanghai en cargo,
– faire le régime « 60 jours avec moi » du Dr Dukan (pour faire d’une pierre deux coups, on peut envisager 60 jours avec le Dr Dukan sur un bateau Costa Croisières),
– écrire un western quand on s’appelle Quentin Tarentino,
– poster une vingtaine de billets sur ce blog (à condition d’avoir l’inspiration),
– et sûrement beaucoup d’autres choses encore.

Et bien ça y est, je commence à mieux respirer : J-60 ce n’est rien du tout, on a encore le temps de voir des tas d’amis, de bisouiller notre famille des tas de fois, et de cocher des tas de trucs sur nos listes. Alors rendez-vous dans 30 jours pour la suite du compte à rebours…

 

 

Crédit photo : NASA Langley Research Center (NASA-LaRC).

Airplane_vortex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :