10 bonnes raisons de se faire photographier en princesse chinoise

Le temps passe, le temps passe et j’infuse. Je n’ai pas encore surchargé mon intérieur de doré ni mis mon meuble à chaussure sur le palier mais j’y pense. En attendant plus, notre appartement s’est enrichi d’un beau meuble chinois, de potiches et de céramiques diverses, et d’une gigantesque estampe rouge vermillon. Côté apparence physique, j’étais restée tristement moi-même jusqu’à ce que je découvre ma vraie nature il y a quelques semaines. Car non, je ne suis pas une petite expat’ française lambda : je suis une mystérieuse princesse impériale chinoise et je n’ai atterri à Shanghai que la par force karmique de mes anciennes incarnations. Et des preuves j’en ai plein : des photos, des tas de photos de moi en costume simili d’époque et dans des poses avantageuses. Mais entre nous pas de chichis, restons simples : appelez moi votre altesse.

Mes plus attentifs lecteurs se rappelleront que j’avais déjà évoqué les nombreuses échoppes de photographies en costume qu’on peut trouver à Qibao, ou encore à Xitang, à Hangzhou, ou dans tout site touristique digne de ce nom (du côté de Yu Garden vous trouverez les costumes de mafieux chinois des années 30, ça marche aussi). Mes plus attentifs lecteurs auront le droit de venir se prosterner tout près de mon trône et de baiser l’ourlet de ma robe, c’est bien le moins que je puisse faire pour leur signifier ma reconnaissance. Donc, après être passée des dizaines de fois devant des échoppes de ce type, avoir d’abord ricané, puis regardé avec quelque curiosité puis finalement commencé à me dire que pourquoi pas, j’étais enfin à point pour l’arrivée à Shanghai de mon père et ma belle-mère. Et ma belle-mère elle est chouette, elle ne s’embarrasse pas de coups d’oeil méfiants et vaguement snobs comme moi, quand elle voit un truc drôle à faire elle fonce. Et pour ce qui est de la rigolade, on a été servis.

Voici donc les 10 bonnes raisons d’aller se faire photographier en costume local lorsqu’on visite un pays (et plus encore quand on y vit) :

  1. Pour les dames, c’est probablement le seul moment dans votre vie où vous aurez le choix entre des dizaines de robes de princesses et où vous pourrez choisir de mettre celle que vous voulez sans la payer. Et celles qui ont leurs entrées chez les grands couturiers pour se faire prêter des vêtements en 34 sont également concernées : combien parmi vous ont déjà été ceintes d’une coiffe impériale chinoise ? Franchement ? Vous voyez, ça marche aussi pour vous. Quant aux essayages de robe de mariées, ils ne comptent pas non plus : du blanc, du crème, du blanc cassé, du perle et encore du blanc – vous pouvez bien l’avouer maintenant – c’est un peu monotone non ? Bon, l’affaire est entendue : vous allez devenir une vraie princesse chinoise (ou vietnamienne, ou thai, ou laotienne, ou indienne, ou quoi que ce soit d’autre de très doré et brodé et qui sera parfait). Et les hommes aussi ont le droit de se vautrer dans la soie brodée, parce qu’eux aussi ils le valent bien.
  2. Vous allez vous faire maquiller, faux-ciller, coiffer, posticher, diademer, bijouter comme rarement dans votre vie, pour devenir une autre personne : la royale altesse qui sommeille en vous depuis que vous avez vu la Belle au Bois Dormant à cinq ans. Et pour vous assurer un port de reine, votre servante épinglera le col de votre robe dans les cheveux. Non, vous n’avez pas besoin de bouger la tête ni de vous penchez pour ramasser quelque chose, vos serviteurs font ça très bien pour vous. Vous vous avez juste à paraître et à être. A ce stade, vous sentez déjà que le monde est à vos pieds et que c’est ainsi que les choses doivent être.
  3. Vous avez une chance unique de vous faire de nouveaux amis parmi les locaux. Moi-même j’ai depuis cette expérience une excellente amie chinoise. Le selfie que j’ai pris avec elle doit actuellement circuler sur les réseaux sociaux et faire de moi une reine de l’internet chinois à mon insu. Je n’ai jamais été miss France mais je suis peut-être en train de devenir miss e-China et ça c’est une belle revanche. Si seulement je savais comment on fait pour liker en chinois…
  4. Si vous n’avez pas encore trouvé votre nouvelle vocation professionnelle, ne cherchez plus : vous venez sans doute de découvrir que vous êtes faites pour être geisha. Et puisqu’à Shanghai c’est une niche assez peu concurrentielle, votre succès et votre fortune sont assurés. Si à bien y réfléchir vous préférez ne pas vous servir de vos nouvelles compétences, vous pouvez aussi devenir opérateur de Jean-Jacques Annaud ou Claude Lellouch : vous venez de réaliser avec votre smartphone le meilleur « making-of » du monde.
  5. Mieux que les campagnes Dove pour la confiance en soi, vous vous rendez enfin compte que non, les filles des magazines ne sont pas des beautés inaccessibles et vous une acnéique ridée irrécupérable. Avec le fond de teint, les flashs et un bon diffuseur, votre peau vient d’être transformée en pêche diaphane. Un instant j’ai vraiment cru qu’ils avaient pris le temps de photoshoper les miennes : au bas mot 10 ans de moins, et pfiout, toutes les petites rides d’expression disparues comme par enchantement. Claudia, Linda, Inès, je connais votre secret. Et maintenant je sais aussi qu’il n’est pas trop tard pour commencer ma carrière de mannequin photo et je suis prête à affronter le monde de la mode.
  6. Mieux que 300h de yoga, les poses scoliotiques que vous prendrez en suivant les indications du photographe – une vertèbre à gauche puis deux à droite, tournez vous vers l’arrière et penchez la tête dans l’autre sens et souriez s’il vous plait, non vous n’avez pas mal – vous apprendront que votre corps est beaucoup plus souple que vous ne le pensiez, et que vous pouvez garder votre self control et ne pas rire même dans les situations les plus ridicules. En 30 mn de shooting vous obtiendrez directement le bénéfice de plusieurs années de pratique ayurvédique.
  7. A la fin de la séance photo vous saurez jouer de la flûte traversière en bambou, respirer de fausses fleurs de prunier avec grâce, jouer de la cithare, jouer à cache-cache ingénument derrière des claustras, vous éventer avec délicatesse et surtout lire un édit impérial en caractères chinois. Les hommes sauront également manier le sabre et paralyser leurs ennemis d’un seul regard pénétrant. Quand je pense que dans le temps il leur fallait des années pour apprendre tout ça, on voit bien ce que la nouvelle technologie apporte comme progrès dans nos vies.
  8. Votre famille, vos amis, vos collègues ne manqueront pas d’apprécier votre nouvelle apparence et vous pourrez enfin exhiber le magnifique papillon qui sommeillait en vous. Oubliez l’ancienne ado boutonneuse et introvertie, l’intello à qui on ne parlait que pour vérifier le résultat de l’exo de math, la fille qu’on choisissait toujours en dernier dans l’équipe de basket, cette fois ça y est : vous êtes populaire et vous allez enfin faire péter votre score de like sur Facebook.
  9. Toute cette expérience inoubliable vous coûtera une somme modique, presque ridicule si on compte le temps passé et le nombre de fous-rires . A 10 kuais (soit 1,20 €) la photo, impression papier et fichier jpeg haute définition inclus, le rapport qualité / prix me semble imbattable. Evidemment cela n’inclut pas les vertèbres qu’il faudra remplacer après le shooting, mais vous le savez depuis toute petite : il faut souffrir pour être belle.
  10. Enfin, last but not least, vous pourrez enfin réaliser un joli pêle-mêle photo à suspendre dans votre entrée, ce qui attirera à la fois les bonnes ondes du Feng Shui (quoi de plus auspicieux qu’une vision de vous en futur maître du monde ?) et rappellera pour toujours à vos visiteurs quelle beauté somptueuse et voyageuse vous êtes.

Bref, ne quittez surtout pas la Chine sans être allés vous faire photographier en costume en famille ou entre amis, je ne pourrais que le considérer comme un crime de lèse-moi-même. Quant à moi, il me tarde d’y emmener ma princière progéniture et mon impérial époux pour compléter les photos officielles de notre règne. Long live the Emperor !

 

Pour vous rendre à « notre » échoppe photo à Qibao : passez le pont principal sur le canal, prenez la première ruelle immédiatement à droite le long du canal, deuxième échoppe photo sur votre gauche.

GrandBondMilieu_photo_costume_chine

3 Comments

  1. Majesty,

    Would you extend your royal business in Europe, specially in Paris – France ? You have there a lot of groopies and their most precious dream is to get one of your photo, dedicated of course.

    Que tous les cerisiers en fleurs, les rosiers, les glycines et les jasmins vous recouvrent de leurs pétales.

    Une humble sujette suggestionnante

    • Chère sujette,

      Nos majestés ne s’abaissent pas a de viles démarches mercantiles telles le trafic de photos dédicacées, elles peuvent néanmoins recevoir en audience leurs loyaux et méritants sujets, nous veillerons a ce que vous en fissiez partie.

      Que les vents du printemps portent des fleurs de jasmin et de cerisiers jusqu’à votre lointain occident.

      Sa très imperiale et très excellente Majesté Tara 1ere.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :