Angkor #3 : temples dans la jungle

Par une logique chronologique toute personnelle, je vous ai livré la fin de notre périple pékinois avant de terminer le récit de notre expérience au Cambodge qui lui était pourtant antérieur. Et par une logique non moins personnelle je profite de ce début de mois d’avril – où les températures shanghaiennes s’obstinent à ne pas être à la hauteur de mes envies de printemps – pour continuer le récit de notre Noël sous les tropiques. Ne cherchez pas à comprendre : c’est moi la chef du blog, j’écris ce que je veux quand je veux, même (et surtout) quand les températures refusent obstinément que je me promène en T-shirt début avril. Retour donc à Angkor et sa chaleur moite avec une petite visite virtuelle de trois temples où la jungle est reine : Ta Phrom et Ta Som sur le site d’Angkor proprement dit, et Beng Mealea à quelques kilomètres en voiture. Et c’est exactement ce genre de mélange vieilles pierres / jungle foisonnante qui me faisaient rêver du Cambodge…

Ta Phrom

Il s’agit de l’un des nombreux temples bouddhiques du site, anciennement dénommé « Monastère du Roi », et à juste raison l’un des temples les plus connus et les plus visités du site d’Angkor. La raison principale en sont les arbres aux racines gigantesques qui ont poussé sur les ruines et que les archéologues ont volontairement laissé en place pour permettre aux visiteurs de se représenter un état proche de celui dans lequel les redécouvreurs d’Angkor ont trouvé le site. Etat proche mais pas identique, puisqu’il a tout de même été restauré et nettoyé et est donc beaucoup moins « brut de découverte » que Beng Meala.

Qui dit temple très populaire dit qu’il vaut mieux y aller tôt pour éviter les afflux massifs de touristes (et notamment de touristes chinois qui sont décidément partout), d’autant que le temple n’est pas si vaste. Second avantage de l’heure matinale : nous avons bénéficié d’une lumière céleste filtrant à travers la jungle pour une impression magique. Enfin pour les grands cinéphiles d’aucuns apprendront qu’une des scènes de Tomb Raider a été tourné ici, ce qui je n’en doute pas renforcera votre envie brûlante d’y faire un tour (vous vous doutez bien que je n’y allais moi-même que pour fouler la même poussière qu’Angelina…).

Ta Som

Ta Som est un tout petit temple que nous avons visité sur notre route de retour de Preah Khan et Nak Pean (dont je vous parlerai une autre fois). Nous y sommes allés sans en attendre grand chose, mais puisqu’il nous attendait sur le bord de la route, nous n’allions pas dire non. Grand bien nous en a pris puisque ce petit temple peu visité a tout le charme d’un petit joyau délaissé et nous a offert notre premier (mais pas dernier) arbre juché sur une porte d’accès. Si vous passez devant, n’hésitez pas à vous offrir une petite halte de quinze ou vingt minutes pour en faire le tour.

Beng Meala

Situé à une quarantaine de kilomètres de Siem Reap, Beng Meala a été construit au XIIème siècle selon le même plan qu’Angkor Vat, mais contrairement à ce dernier il n’a pas été reconstruit pierre à pierre et offre un incroyable amas de chaos de blocs de pierre au milieu de parties miraculeusement préservées. Il offre vraiment l’impression qu’il vient d’être découvert et bien qu’en ruine l’ensemble n’en est pas moins trèsimpressionnant de part sa massivité, et la somme de travail humain que l’on devine sous l’amas des énormes blocs. On y circule sur des passerelles enjambant les effondrements, et il est facile de s’y prendre pour Indiana Jones et d’être pris par l’ambiance sereine et mystérieuse qui s’en dégage. Ce fut l’une de mes visites préférées, et c’est pourtant difficile d’établir un palmarès tant tout m’a semblé merveilleux à Angkor…

Et vous savez le plus fou ? Mes photos n’arrivent pas à rendre un centième de la majesté du site et de l’impression extraordinaire que peuvent produire ces temples perdus dans la jungle. En les revoyant je n’ai qu’une envie : y retourner !

 

GrandBondMilieu_Angkor_Ta_Phrom

4 Comments

    • C’est absolument magnifique, et depuis la Chine c’est bien plus facile d’accès et moins coûteux que depuis la France. Une destination de vacances à ne pas rater…

  1. Merci pour ce très beau site de rêve que tu nous fais partager. C’est vraiment magnifique, ah! les vieilles pierres et moi … mais je ne suis pas sûre d’avoir assez de temps ni d’argent devant moi pour aller le voir même si c’est moins cher depuis la France. Arrive un moment où il faut faire des choix. Profites en bien pendant que tu es dans le coin et dans de bonnes conditions de vie.
    Demain soir à la télé nous aurons droit à Clovis Cornillac en Chine. Nous serons derrière l’écran avec une pensée affectueuse pour toi et les tiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :