Astro, ton univers impitoyable

Envie de vous détendre pendant les vacances en surfant sur une vague venue d’extrême-orient ? N’hésitez pas comme moi à vous livrer à une petite soirée astrologie chinoise, un thème (astral) pas plus bête qu’un autre pour s’amuser entre amis. Sans compter que cela peut aussi permettre de revisiter son arbre généalogique plus vite qu’une longue psychanalyse, ce qui n’est pas le moindre de ses avantages (bien que sa fiabilité soit possiblement moindre…). En cette année du cheval synonyme de changements bénéfiques et de richesse, bienvenue donc dans l’épisode astrologique du jour : astro chinoise, ton univers impitoyable.

Honneur d’abord à notre hôtesse réunionnaise, Cheval de Feu de son année de naissance si vous avez bien suivi… 2014 est donc son année (année du cheval depuis le 1er février dernier), et même un néophyte peu porté sur l’influence des astres peut se faire une idée de sa personnalité flamboyante rien qu’à l’énoncé de son signe. Fougueux, indépendant et créatif, le cheval a besoin d’aller de l’avant. Et bien que « cheval fougueux » soit MON nom de baptême totémique, je ne suis qu’un humble petit scarabée comparée à l’amie Linda-Cheval-de-Feu. Côté compatibilité, l’astrologie chinoise nous a appris qu’elle doit absolument se garder de toute association avec le Rat, union électrique pouvant les mener jusqu’au drame. Les  astres ayant le sens de l’humour, son ex-mari est bien évidemment Rat… Mais rien n’est perdu pour elle puisqu’elle sait désormais qu’elle doit rechercher une Chèvre artistique pour être heureuse en amour. Oui, une Chèvre artistique, c’est l’horoscope qui le dit. La seule personne de notre entourage à être Chèvre étant la mère de MMM, nous en avons conclu qu’aussi improbable que cela puisse paraître Linda-Cheval-de-Feu formerait une union harmonieuse avec belle-maman. Nous qui les connaissons toutes les deux en vrai ça nous a semblé assez drôle. Mais n’hésitons pas à pousser plus avant notre démarche scientifico-analytique et découvrons ensemble si l’astrologie chinoise est pour la paix des familles.

Puisque nous parlons de belle-maman, commençons par là. Belle-maman-Chèvre a deux fils : MMM qui est Lièvre et Monsieur-mon-Beau-frère qui est Buffle (comme moi). Concernant MMM, tout va bien : il fera bon ménage avec la Chèvre, contrairement Monsieur-mon-Beau-Frère (et donc à moi) puisque « le Buffle ne pourra supporter longtemps la chèvre ». Et ben voilà, à peine commencé on se retrouve déjà avec une bonne vieille incompatibilité fils/mère et bru/belle-mère sur les bras… Peut-être devrais-je m’en tenir là ? Et bien non, continuons avec mon jeu des sept familles.

Dans la famille « voyageurs autour du monde », je demande donc MMM-le-Lièvre, Beauté-Brune-le-Buffle, Beauté-Blonde-le-Dragon, ma Mère-Rat, mon Père-Tigre, ma Première-Soeur-Dragon, mon Unique-Frère-Singe, ma Seconde-Soeur-Chien et la Seconde-Epouse-de-Père-Dragon (et c’est là qu’on se rend compte que je suis cernée par les Dragons…). Je ne pioche pas et je pose tout de suite les cartes faciles : je suis censée bien m’entendre avec le Lièvre, le Rat, le Buffle, le Singe et le Chien. Donc selon les astres tout va bien avec MMM (voilà une bonne nouvelle pour de jeunes mariés), Beauté-Brune, Mère, Unique-Frère et Seconde-Soeur, c’est déjà ça de pris. Avec le Dragon il faut retenir qu’entre le Buffle et lui aucun n’acceptera de se voir dominé par l’autre (ça me rappelle mes chamailleries d’enfant avec Première-Soeur, et me fait déjà angoisser pour l’adolescence de Beauté Blonde). A la fin normalement c’est le Dragon qui prend la fuite exaspéré par l’esprit critique du Buffle (non Beauté Blonde, ne paaaaaars pas déjà, maman a besoin de toi !). Quant à mon Père-Tigre, il aurait parait-il eu intérêt à quitter la maison sous peine d’être anéanti par les attaques incessantes de sa Fille-Bufflonne (au point qu’il parait qu’une mère Buffle fait mieux de placer son enfant Tigre à la DDASS parce que c’est plus prudent). Bigre.

Donc a priori l’astrologie chinoise n’a que faire d’arrondir les angles dans les familles et de tenir compte des variations de personnalités d’un individu à l’autre : c’est la loi du plus fort qui prime et puis c’est tout. Ne trouvez vous pas que présentée comme ça ma famille pourrait vaguement évoquer les Borgia ? Avec des relations faites de rapports de force, de coups fourrés, d’attaques sauvages et de rugissements en tout genres ? Heureusement que la réalité est bien plus paisible, bien que nous ne soyons pas non plus tout à fait la famille Ingalls. Voilà, en fait je crois que ça résume bien les choses : nous sommes quelque part à mi-chemin entre les Borgia et les Ingalls (avec une touche Ingalls un peu plus prononcée). Comme ça vous nous situez mieux.

Bon, je vais ranger l’astro-chinoise version internet grand public pour aujourd’hui. Si l’occasion s’en présente j’irai me faire faire une vraie analyse de mon thème une fois installée à Shanghai (et s’ils me la livrent en chinois tant pis pour vous : je la publie telle que).

 

Pour vous amuser vous aussi avec l’astrologie chinoise : www.signe-chinois.com

Crédit photo : le French People Daily (french.people.cn)

annee_cheval

2 Comments

    • TMT ? Ta merveilleuse tribu ? En tout cas je crois que je suis fin prête pour une soirée Feminitude avant le départ :o) On fixe une date ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :