Jour J pour le Grand Bond

22 août 2014 : jour J pour le Grand Bond au Milieu. Après six mois de préparation, cinquante et un billets sur ce blog, des tas de cogitations, de discussions, de lectures diverses et variées, d’aux revoir multiples et prolongés, de séances de psy à raconter mes angoisses et d’heures à écouter celles de MMM, nous sommes finalement arrivés au moment du départ.

16h15.

Nos valises sont enfin bouclées : deux bleues, deux grises, deux oranges, trois grandes et trois petites. 21,3 kg, 22,4 kg, 19 kg tout rond, 22,6 kg, 22,1 kg et 14,5 kg de bagages à transporter (et on ne compte pas nos bagages cabine ni la poussette), pour un total de 121,9 kg de bazar à trimbaler. J’en ai les jambes coupées rien qu’à l’idée de devoir les porter. Et dire qu’on a fait partir il y a deux jours à peine 10 m² de tout un tas d’autres trucs non urgents, je me demande si les objets ne prennent pas un peu trop de place dans nos vies (et je ne dis rien de TOUT ce qu’on laisse ici)… En pourtant si on y réfléchi, tout ce tas de valises ça ne fait guère que 10,15 kg de bagage par personne et par an (et 10 kg c’est une valise pour un week-end ça…).

Nous voilà donc fin prêts (ou presque), il ne nous reste plus qu’à dire au revoir à la nounou (à l’heure où j’écris les enfants passent leurs dernières heures avec elle, nous les récupérerons d’ici peu), et ça sent le moment larmoyant à plein nez… Le programme de la soirée c’est taxi à 20h au pied de la maison, mes parents à retrouver à l’aéroport (deuxième moment larmoyant en vue) et 23h20 décollage. Puis une nuit sans dormir avec nos gremlins dans l’avion, ça on commence à avoir l’habitude. Arrivée demain à 16h20 à Shanghai, début de notre nouvelle vie et début d’une nouvelle phase pour ce blog…

18h45.

Nous voilà enfin rentrés de chez Mini Blue et ses parents (Mini Blue est la petite copine de garde de Beauté Brune et Beauté Blonde). Comme prévu, et même plus que prévu les adieux furent larmoyants et émotionnants. Nous sommes tombés dans les bras de la nounou, laquelle s’occupe de Beauté Brune depuis ses quatre mois et connait Beauté Blonde depuis sa naissance. Confier mes enfants à cette femme depuis bientôt cinq ans et partir travailler l’esprit léger parce que je sais qu’elle s’en occupe avec amour et patience (Dieu sait qu’il en faut avec ces crapulettes à pile atomique) ça crée des liens très particuliers. Elle pleurait à gros sanglots en nous disant que pour son fils on est comme des grands parents de remplacement, et franchement nous aussi nous pleurions à chaudes larmes. MMM en a perdu sa lentille. Les enfants nous regardaient un peu interloqués, réalisant beaucoup moins que nous la portée de cette séparation.

Pas le temps de pleurer trop longtemps, retour à la maison, dernière touche à nos valises (rouvertes et refermées un certain nombre de fois pour y glisser le dernier bidule qu’on avait oublié d’y fourrer), tout en essayant d’avaler vite fait une pizza commandée en urgence (les enfants ne pourront pas attendre le décollage pour manger), et hop sans même avoir vu l’heure passée le VTC commandé sonnait à la porte et il fallait descendre notre chargement tout en disant au revoir aux voisins on vous aime à bientôt profitez bien. Dans la bataille on a évidemment oublié deux trois trucs, comme d’ouvrir le frigo et le congel’ que j’avais pourtant passé un bon moment à nettoyer de fond en comble dans la journée…

20h00. 

Nous sommes tous assis et sanglés dans le taxi, enfin le VTC pour être plus précis, et OUI un VTC c’est vraiment beaucoup mieux : ponctuel, charmant, pro (c’est pas un taxi qui vous demanderait si vous avez bien vos passeports sur vous), un réhausseur et un siège bébé pour les enfants et un prix de course convenu à l’avance et raisonnable. Il faudrait être fou pour appeler un taxi à la place… Pendant le trajet MMM et moi sommes silencieux, chacun plongé dans ses pensées : dernière fois avant longtemps qu’on voit Paris, et plein de questions en suspens sur ce qui nous attend là-bas.

21h00.

Arrivés à l’aéroport, bagages enregistrés en deux coup de cuillères à pot, on retrouve ma famille recomposée venue en comité nous dire au revoir. Cette fois on n’a pas envie de pleurer même si l’émotion est là. Ça me redonne plutôt plein d’énergie d’avoir mes parents auprès de moi se parlant avec plaisir et se remémorant leur départ en expat’ lorsque j’avais l’age de Beauté Brune et Première Soeur l’age de Beauté Blonde. A l’époque c’était l’Indonésie pour nous, et aujourd’hui la Chine pour mes loulous. Une belle transmission familiale. Des aux revoir dignes et presque sereins, passage du contrôle de police et cette fois c’est vraiment parti !

21h30.

Passage presque rapide du contrôle des bagages. Seul un des biberons de lait de Beauté Blonde récalcitre au spectromètre et nécessite une autre vérification. Même pas mal, nous devenons des pros de l’attente au spectromètre, et les gens derrière nous ont aussi des enfants petits et autant de trucs non réglementaires à contrôler.

21h45.

Arrivée porte L26, devant le gigantesque Airbus A320 qui va nous emmener jusqu’à Shanghai. Cet avion est vraiment impressionnant, même pour un adulte. Beauté Brune reste planté devant comme moi à l’époque devant les Boing 747, trop content de monter dans le plus gros avion de passagers du monde. Et cerise sur le gâteau nos places sont à l’étage (c’est comme dans les bus à Impériale, les meilleures places sont toujours à l’étage). Plantés derrière la vitre nous faisons la connaissance d’une petite fille qui va elle aussi monter dans le gros zavion et partir à Shanghai. Quelques papotis avec les parents plus loin on apprend qu’ils partent aussi en expat’ là-bas pour trois ans et que leurs filles iront au Lycée Français comme Beauté Brune. Echange de coordonnées, on se promet de se revoir aux portes ouvertes du lycée mercredi prochain. D’ailleurs à bien y regarder l’avion est plein de familles, rejoignant visiblement leurs pénates expatriées avant la rentrée scolaire. Cette fois je crois que ça y est : nous venons sans même nous en rendre compte de rentrer dans la secte…

 

DSC01317

4 Comments

  1. Bon voyage !
    Je pense bien à vous, et cela me rappelle nos voyages au Tibet via Pékin, 10 heures d’avion, faut s’occuper hein 🙂
    Plein de souhaits pour cette parenthèse chinoise dans votre vie !

  2. ravie que tout se passe bien
    j’ai eu ta mère ce matin sereine
    profitez bien de votre séjour pleins d’enrichissements
    gros bisous à vous 4

  3. Sereine …je faisais semblant ! J’ai beaucoup pleuré avant… mais je ne voulais pas inquiéter les petits qui se seraient demandé ce qui les attendait de si terrible si tout le monde avait été en larmes. Réjouissant de voir nos enfants refaire une expérience qui nous a emballé il y a plus de 35 ans ….Dur quand même de voir partir mes 4 chéris qui laissent un très grand vide. Que les vents sous soient favorables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :