Faire un bond dans le temps au Musée d’Histoire de la Ville de Shanghai

C’est le week-end, c’est même un week-end prolongé ici pour cause de Moon Festival ou Mid-Autumn Festival (oui, il parait qu’ici c’est déjà l’automne même si nous sommes encore en shorts et tongs tous les jours). Et qui dit week-end dit visites culturelles !

Au programme cette semaine, un petit tour en famille au Musée d’Histoire de la Ville de Shanghai. Situé au sous-sol de la Perle de l’Orient, la fameuse tour de la télévision aux deux boules roses, nous avons d’abord eu peur devant l’immense foule qui faisait la queue à l’entrée. Heureusement, cette masse impressionnante de gens attendait pour monter voir la vue panoramique (note pour plus tard : y revenir en début de matinée lorsque nous voudrons faire l’ascension) et nous avons pu entrer sans encombre par l’accès réservé aux rares personnes préférant aller au musée.

On nous l’avait recommandé comme une visite qui valait le détour et effectivement nous avons trouvé cette ballade très agréable. Oui, une vraie ballade puisqu’il s’agit en fait d’une belle et longue reconstitution de scènes de la vie quotidienne, avec mannequins de cire costumés dans leurs petites échoppes. On s’offre ainsi une promenade dans des rues d’époque, nous plongeant dans le Shanghai du XIXème puis des années 30. Cela m’a rappelé immédiatement les sorties du dimanche avec mes parents au musée de Séoul où une petite partie était également consacrée à des reconstitutions costumées. Ce petit bâtiment par lequel nous terminions la visite était de loin ma partie préférée du musée, et ce souvenir est remonté intact dès les premiers mannequins. Du coup j’ai embarqué dans la machine à remonter le temps dans mon histoire comme dans celle de Shanghai, avec une émotion particulière pour mes petits loups qui se rappelleront eux aussi peut-être dans trente ans de cette promenade. Un très joli moment pour moi donc, qui n’ai pas boudé mon plaisir de petite fille à découvrir toutes ces scènes.

Une chose est certaine : ce n’est pas la dernière fois que j’y vais, d’autant qu’il se trouve à 15 mn à pied de la maison. Tout comme nous avons éclusé en son temps le musée de Séoul un bon nombre de fois. « Oh non maman, pas ENCOOOORE le musée ! » Et avec le recul : merci maman, merci papa pour tous ces week-ends passés en visites culturelles et pour tous ces bons souvenirs. La répétition familiale a parfois du bon.

Bon, et de un. Il y n’en reste plus qu’une (très) longue liste à faire, à commencer peut-être par le Musée de Shanghai demain si j’arrive à y embarquer mes trois hommes ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :