Tour de Shanghai : on top of the world

Elle s’est bien fait attendre (deux ans en ce qui nous concerne), elle a même été vaguement fourbe (en ouvrant pile pendant l’été et en privant ceux qui partaient en juin d’une vue imprenable sur Shanghai) mais elle a tout de même fini par se faire : l’ouverture de l’observatoire de la tour de Shanghai (Shanghai Zhongxin Dasha) a eu lieu cet été ! Vous me direz : encore une tour, ENCORE un observatoire, et finalement encore plus ou moins les mêmes vues de Shanghai puisque les quatre observatoires des tours de Shanghai se retrouvent dans un périmètre restreint d’environ 500 m. Oui, mais non : d’abord parce qu’à cette altitude là (632 m pour la tour, 118ème étage et 546 m pour l’observatoire), on peut voir ce qu’on ne voit pas des autres tours (en particulier les-dites tours elles-mêmes vues d’en haut). Ensuite parce qu’excusez du peu il se dit un peu partout qu’on est alors sur l’observatoire le plus élevé du monde. Parce que si la Burj Khalifa de Dubaï domine la dernière née de Shanghai de quelques 196 m, son observatoire serait situé un peu plus bas (vérification faite, l’observatoire dubaïote « bas » est en réalité situé au 125ème étage et le plus haut au 148ème étage). Mais bon, rien ne vous empêche de tout de même même faire vos crâneurs en prétendant que celui de Shanghai est l’observatoire le plus élevé du monde articles de presse à l’appui, votre famille n’y verra que du feu. Il n’y a pas de petite vantardise.

Comme pour les visites des autres observatoires, je recommande vivement d’attendre un jour où la visibilité sera correcte voire bonne (et donc la pollution relativement limitée), et ce d’autant que le tarif des billets d’entrée est assez élevé. Pour y être allée un matin en semaine j’ai pu bénéficier d’une affluence plus que raisonnable, les week-ends seront comme il se doit plus chargés (mais le 119ème étage  est alors également ouvert au public pour doubler la capacité d’accueil). L’ascenseur vous propulsera du niveau moins trois au 118ème étage en 55 secondes, ce qui en fait l’un des sinon l’ascenseur le plus rapide du monde (mais qu’est-ce qui n’est pas « le plus quelque chose du monde » en Chine ?). Et puis ça au moins c’est une information quasi invérifiable que personne ne viendra donc vous contester.

Alors, prêts pour une nouvelle expérience vertigineuse ?

 

Observatoire de la Shanghai Tower : entrée au pied de la tour au croisement des Yingcheng Middle Road (Yingcheng Zhong Lu) et Huayuanshiqiao Road (métro Lujiazui, L2). 180 kuais / personne.

GrandBondMilieu_Shanghai-Tower

10 Comments

    • Je ne voudrais pas trop faire la maline non plus, mais à Shanghai il n’y a JAMAIS de mauvaise visibilité due aux tempêtes de sable. Je dis ça, je dis rien… 😉
      Pour ce qui est de la propagande sur la Tour de Shanghai, j’aurai en tout cas apporté ma petite pierre à l’édifice du rétablissement de la vérité.

  1. Ah oui, c’est pas donné quand meme…
    Et du haut de l’observatoir, est-ce que l’on sent la tour osciller avec le vent?… J’avais trouve la sensation vraiment pas rassurante du haut de la Jinmao… brrr, faut dire que je suis un poil sujette au vertige!

    • Ah ben oui, mais faut bien payer l’entretien de l’ascenseur le plus rapide du monde et tous les étages encore vide de la tour ma pauv’ dame… Et vu les tarifs déjà pratiqués par le décapsuleur ils ne pouvaient quand même pas être moins chers alors qu’ils étaient plus hauts hein 🙂

  2. Arghhh!! Ca fait mal!!….j’ouvre mon ordi pour me changer les idées et je tombe sur cet article…..alors que MCT vient juste de m’annoncer que finalement il n’y aurait pas de fête de la lune pour lui et que je pouvais donc annuler notre départ de ce soir pour trois jours à Shanghai!!!! non, vraiment pas cool de remuer ainsi le couteau dans la plaie !! 😉 Bon du coup je vais devoir me rabattre sur la tour de la grue jaune de Wuhan….nettement moins haute mais surement déclarée la plus belle de monde non?

    • Je n’ai pas l’honneur de connaître encore la tour de la Grue Jaune de Wuhan (ni quoi que ce soit de Wuhan d’ailleurs) mais je suis sûre que ce sera très bien, et sûrement le plus « je ne sais pas quoi » du monde. De toutes façons, la tour de Shanghai en pleine fête de la lune, ça ne peut être que surpeuplé, donc c’est sûrement une bonne nouvelle que vous veniez à Shanghai à plutôt un autre moment même si le préavis était un peu court cette fois 😉

  3. impressionnant…tu crois que les artistes de la « Seoul Tower » vont derechef compléter leur petite fresque du niveau zéro. Même en prenant l »altitude de référence du Yang Tse, ils vont avoir du mal à pérenniser leur légende.

    • Ah oui, je l’avais oubliée celle-là… Comme quoi la presse chinoise n’a pas la primeur de la mauvaise foi sur l’altitude des tours 😉 Et après ils nous expliqueront que non non, pas du tout, ce n’est absolument pas d’une compétition qu’il s’agit…

    • Et bien croisons les doigts pour que vous ayez au moins un jour de beau temps en décembre pour y monter alors… Sinon rien que la ballade à Lujiazui vaut déjà largement le détour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :