Deux trains du futur et un avion

Aujourd’hui est un drôle de jour puisque je quitte le territoire chinois et que mon visa touriste est devenu caduc au moment même où j’ai franchi l’immigration à l’aéroport. Je ne peux donc plus à l’heure où j’écris ces lignes revenir sur mes pas et remettre le pied en Chine, du moins pas tant que je ne serai pas dûment munie de mon nouveau visa. Voilà qui exclut tout échec dans ma démarche à Hong Kong, ça tombe bien : je travaille mieux sous pression.

Me voilà donc à l’aéroport, attendant mon vol, lequel vient d’être annoncé avec un minimum d’une heure trente de retard. Au lieu de me rouler par terre de rage – ce qui m’a pourtant tentée – je vais tromper l’ennui qui me guette dans cette salle d’embarquement en vous narrant mes deux expériences de trains du futur. Car si pour l’instant les seuls avions que j’aperçois par la baie vitrée sont stationnés et ne font pas mine de vouloir s’envoler, les deux trains futuristes que j’ai pris dans la journée se sont révélé être des expériences tout à fait intéressantes.

Train du matin, tsoin-tsoin. Ce matin, pour notre habituelle promenade matinale des week-ends nous avons décidé de traverser la rivière pour nous rendre sur le bund. Mais pas n’importe comment : en empruntant le Bund Sightseeing Tunnel (ou tunnel panoramique du Bund pour les francophones exclusifs). Depuis notre arrivée à Shanghai nous avions régulièrement vu des panneaux nous annonçant cet énigmatique tunnel et je me demandais bien à quoi cela pouvait ressembler. L’espace d’un instant je m’étais même dit que c’était peut-être un tunnel vitré qui passait sous la rivière. Mon âme d’enfant a dû faire un mix entre l’aquarium et le tunnel dans un moment d’égarement intellectuel, il fallait bien sightsee-er quelque chose après tout… Cette hypothèse n’ayant pas résisté à un instant de réflexion, je me demandais vraiment ce qu’il y avait à voir dans ce tunnel.

Et maintenant je SAIS. Et j’ai a-do-ré : c’est de loin la manière la plus drôle de traverser le fleuve que nous ayons pratiquée jusqu’à maintenant. Ce fameux tunnel est en réalité une sorte d’attraction que n’aurait pas renié un parc Disneyland, mais à la sauce chinoise évidemment. On s’enfonce donc profondément sous terre par de longs escalators avant d’arriver à une sorte de station de métro où l’on embarque dans de petits wagonnets vitrés. On s’assoit (ou pas) et c’est parti pour 3 ou 4 mn d’expérience lumineuse. Parce que c’est ça qu’il y a à voir dans ce tunnel : un tunnel en béton mais entièrement habillé d’un ensemble d’effets lumineux – assez kitsch pour certains – qui s’enchaînent un peu sans queue ni tête. Il s’agit visiblement d’une attraction touristique construite ex-nihilo dans le seul but d’attirer le chaland. N’y cherchez aucun sens, aucune histoire ou aucun but culturel derrière, le seul sens est de vous vendre un ticket (et vous offrir une expérience sensorielle inédite et sympathique).

A lire ces lignes vous pourriez croire que nous avons eu l’impression de nous faire arnaquer des 50 yuans (environ 6 €) du ticket mais honnêtement on a trouvé ça tellement ludique avec MMM qu’on ne regrette absolument pas notre expérience (mais nous sommes de bons clients, prompts à rire et à profiter de tout). Au quotidien prendre le ferry ou le métro se révèle évidemment plus pratique et bien meilleur marché pour traverser le fleuve, mais ce tunnel touristique du Bund fait toucher du doigt quelque chose de la culture chinoise qu’on ne risque pas de trouver dans les artéfacts triés sur le volet du Musée de Shanghai. Ces kitscheries là aussi c’est la Chine !

DSC02326  DSC02325  DSC02319  DSC02322

Train du soir, sans retard. Cet après-midi, avec ma petite valise à roulette et mon sac informatique à l’épaule, je me suis hâtée vers le métro pour me rendre à l’aéroport. J’avais décidé de faire le trajet en mixant quelques stations de métro et un trajet en Maglev, le train à lévitation magnétique qui relie Longyang Road et l’aéroport de Pudong. Un train qui lévite, je ne pouvais tout de même pas manquer ça ! Et quand la lévitation concerne un train, il n’y a plus de contact entre le train et le « rail », donc plus de forces de frottement et une vitesse impressionnante dans un confort remarquable. Les TGV font figure de dinosaures bruyants et l’Orlyval de gentil hochet à côté.

Sur les huit minutes que durent le trajet au total on atteint très rapidement les 301 km/h de croisière (compteur à l’appui), et on se retrouve presque en moins de temps qu’il ne faut pour le dire à l’aéroport international de Pudong où on décélère tout en douceur. Le trajet coûte le même prix que pour le tunnel du Bund, mais on va évidemment bien plus loin et bien plus vite. Essayer le Maglev, c’est l’adopter en ce qui me concerne et j’ai hâte qu’on vienne chercher quelqu’un à l’aéroport pour pouvoir le reprendre.

DSC02346  DSC02334

Alors, Maglev ou Sightseeing Tunnel ? La contradiction ne m’effraie pas : j’ai beaucoup aimé les deux, mais je reprendrais tout de même plus volontiers le Maglev.

Et maintenant je retourne à ma pénible attente, le nouvel horaire de mon vol n’est même pas annoncé… Ah si, on embarque ! Alors rendez-vous à Hong Kong !

 

DSC02319

3 Comments

  1. C »est super ce tunnel ! cela ressemble aux dessins de Science Fiction des années 60 sur une future « Porte » de téléportation. Vous en rêviez ? les chinois l’ont fait !!!

    Petit rappel historique : Quand nous étions à Hong Kong, notre hôtel se trouvait dans les « Nouveaux territoires », une partie de la Chine continentale louée par Hong Kong déjà surpeuplée et qui avait besoin de s’étendre. Un tunnel routier liait (et doit toujours être opérationnel) les territoires et l’île de Hong Kong. Nous l’avons pris quelquefois et Aurélie et toi étiez terrorisées d’être sur une route sous la mer. Et s’il y avait une fuite ? Alors nous prenions le bateau, un bac régulier qui était bien plus plaisant et exotique. Etre sur la mer et voir ces grands buildings de l’île approcher doucement était un régal. L’hôtel s’appelait Ocean Center. Je ne suis pas sûre qu’il existe encore…… Il existe un grand Bouddha sur une autre île. Il était en construction à l’époque et je vous y avais emmenées.
    Nostalgie, nostalgie, quand tu nous tiens …..
    Agrémente au mieux ton séjour pour qu’il te pèse moins. On attend avec impatience ton reportage !

    • Ha ha ha, MMM était sûr qu’il te plairait ! On ira y faire un tour ensemble, c’est vraiment trop bon !

      Pour HK, dans mes souvenirs nous étions descendu au Marco Polo. Et si c’est bien le cas (ce que je crois), il existe toujours et il est situé à Kowloon et non sur les nouveaux territoires… J’ai repris le ferry aujourd’hui pour Kowloon, et j’aime toujours autant ça… 🙂

  2. Tu as raison, mais c’estbien sûr nous étions à Kowloon !!! et c’était l’Ocean Center (super centre avec boutiques, hôtel etc….). Je suis ravie que tu aies pris le ferry !!! Cela doit te faire remonter des souvenirs ….
    Iras-tu à Lantau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :