Deux visites au musée de Shanghai

Voilà enfin venu le temps de vous présenter le Musée de Shanghai. J’ai pris mon temps pour écrire ce billet alors que c’est un des premiers musées que nous avons visité ici en septembre, avec nos gremlins sous le bras. Ce jour là, nous n’avions pu en visiter « que » trois sections : la sculpture, la calligraphie et la peinture. MMM et moi avions été enthousiasmés par le tout : les oeuvres, leur mise en valeur, la lumière et les parcours à taille humaine. Assez pour voir un large spectre d’oeuvres, pas trop pour ne pas saturer, bref le parfait milieu dans l’Empire du Milieu. Nous partageons le même avis : c’est un TRÈS beau musée et si nous n’avions pas eu des gremlins ronchonnant, courant, hurlant, rampant, pleurant, en un mot énervants nous en aurions volontiers vu plus.

Quelques semaines plus tard j’ai eu la chance de pouvoir y retourner, seule, et de terminer à mon rythme tout ce que je n’avais pas vu la première fois. Et cela n’a fait que confirmer notre première impression, il s’agit vraiment d’un très très TRÈS beau musée. S’il fallait n’en voir qu’un à Shanghai ce serait à mes yeux certainement celui-ci. Contrairement à la décourageante immensité du Louvre, on peut ici en deux à trois heures seulement découvrir mille et une merveilles de l’art chinois, sous toutes ses formes et à toutes les époques.

Toutes les sections valent vraiment d’être vues, en dehors peut-être – mais c’est totalement personnel – de celle consacrée aux monnaies. Je n’ai jamais vraiment aimé (ni compris l’intérêt de) la numismatique, j’ai donc fait l’impasse sur ces salles. Et tout le reste, mais vraiment tout, m’a éblouie, enthousiasmée, surprise, ravie. Que ce soit la sculpture chinoise, la céramique, les meubles, les bronzes, les jades, les sceaux, la peinture, la calligraphie ou les arts des minorités, tout est remarquable. Voyez plutôt ma (toute) petite sélection :

 

Rien qu’en revoyant ces photos ça me démange d’y retourner, seule ou avec nos Beautés (de meilleure humeur), et évidemment avec nos proches pour leur faire découvrir ou redécouvrir :

La sculpture chinoise, en particulier une collection de sculptures bouddhiques parmi les plus belles que j’ai vues (et dans ma vie parisienne j’ai pourtant passé beaucoup de temps aux musées Guimet et Cernuschi),

Les jades et les sceaux, aux remarquables sculptures et gravures. Mention spéciale pour les salles consacrées aux sceaux et à leur très belle mise en valeur,

La céramique chinoise, qui occupe un étage entier mais le mérite amplement. Variété et beauté des motifs, des formes, des couleurs, des usages, des tailles, et même véritables sculptures : je n’ai jamais vu ailleurs une sélection et une mise en lumière des oeuvres qui s’en approche un tant soit peu. N’ayons pas peur des mots : les chinois sont de purs génies de la céramique.

Les bronzes, qui valent largement de dépasser d’éventuelles réticences pour en découvrir la grande variété de sculptures et de motifs. C’est au moins aussi beau et presque aussi varié (quoique moins coloré) que la partie céramique.

La calligraphie et la peinture chinoise, avec une maîtrise graphique et souvent une modernité étonnante dans le traitement des sujets. Je suis tombée dedans quand j’étais petite et je ne suis toujours pas ressortie du chaudron : j’adore !

Les meubles Ming et Qing, qui présentent une belle et très contrastée collection de meubles passant de l’épure gracieuse des lignes Ming à la surcharge sculptée (mais remarquablement maîtrisée) des imposants meubles Qing.

Les arts des minorités, avec un bel aperçu de la variété des costumes traditionnels des nombreuses ethnies et minorités que compte la Chine, mais aussi de masques ou d’objets cultuels, tibétains en particulier. Je suis sûre que ces deux dernières sections raviront les enfants.

Bref, c’est très beau, pas trop long, pas ennuyeux, et c’est même gratuit alors le Musée de Shanghai (re)venez-y !

DSC02633

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :