Escapade en famille à Suzhou…

Cela n’a pas échappé à vos lectures attentives, depuis notre arrivée à Shanghai nous avons découvert bon nombre des points d’intérêt touristique de « notre » nouvelle ville. Fort heureusement nous n’avons pas encore épuisé toutes ses ressources en découvertes, mais nous avions également hâte de nous accorder une petite pause en dehors de Shanghai et de découvrir d’autres aspects de la Chine.

Mon passeport étant temporairement entre les mains de l’administration pour mon residence permit (et oui, il est enfin en cours et l’optimisme est à nouveau au rendez-vous : je ne doute plus une seconde de récupérer tous les papiers nécessaires d’ici une petite semaine) il nous était impossible de prendre l’avion. Qu’à cela ne tienne, une petite escapade en train suffisait amplement à notre bonheur et nous avons jeté notre dévolu sur Suzhou (pronconcez « Soudjo-ou »). A une centaine de kilomètres au nord de Shanghai, cette « petite » ville de quelques millions d’habitants est renommée pour ses canaux et ses jardins classiques chinois. En trois jours nous n’avons pas eu le temps de visiter tout ce qui nous tentait, la faute (un peu) à nos rejetons qui tenaient une belle forme gremlinesque et un peu à la densité impressionnante de jardins et musées à voir.

Qu’à cela ne tienne, nous y retournerons certainement : à seulement 25 minutes de train express, c’est une destination de week-end idéale, et les jardins valent la peine d’être vus en toute saison. Et là une petite voix me souffle à l’oreille que si nous nous disons ça à chaque ville visitée il va falloir envisager de nous installer à vie en Chine pour avoir une chance d’en voir toutes les merveilles… Et bien tant pis pour la petite voix, je ne vais quand même pas brider mes envies de découverte juste parce que ce n’est humainement pas possible de tout voir.

Nous avons donc fait fi de l’humeur fluctuante de nos Beautés, Têtus ascendant J’écoute rien, pour découvrir le Jardin de l’Humble Administrateur, le Musée de Suzhou, la Pagode du Temple du Nord, le Temple du Mystère ou encore le Jardin de la Forêt des Lions. Tout ça en lieu et place d’un merveilleux week-end à regarder toute la journée des dessins animés qu’ils connaissent déjà par coeur, nous sommes vraiment des parents inflexibles. Entre deux râleries, tentatives de plongeon dans les pièces d’eau ou d’escalade en tous genres on a tout de même pu obtenir quelques « ah oui, il est magnifique ce jardin » ou encore « ouaaaaaaaah, t’as vu tous ces rochers ? » Un peu de reconnaissance dans ce tourbillon de bêtises d’enfants et d’énervements de parents.

Nous nous en sommes donné à coeur joie pour immortaliser l’instant avec nos appareils, et les chinois nous l’ont bien rendu. Nous avons même failli créer une émeute au Musée de Suzhou : toutes les collégiennes en sortie scolaire se ruant d’un seul coup sur MMM et Beauté Blonde, puis pour les plus tenaces nous suivant dans la rue sur des dizaines de mètres c’en aurait été presque inquiétant n’étaient leurs sourires désarmants. Il est assez probable qu’il y a aujourd’hui plus de photos de nous pris par des chinois à Suzhou que de photos de Suzhou pris par nous, et honnêtement au troisième jour je commençais à lancer des regards de lionne irritable (voire irritée) à ces braves gens mitraillant nos enfants à 30 cm sous leur nez sans nous demander si ça ne nous dérangeait pas. Je vous en prie, dans le pays d’où l’on vient on trouve naturel et délicieux d’être traités comme des bêtes curieuses. Les enfants eux se prêtaient de bonne grâce à ce mitraillage : il va falloir qu’on surveille leurs tendances natural born superstar si on ne veut pas qu’ils tournent mal…

Côté visites j’ai eu deux coups de coeur. Le premier pour le Jardin de l’Humble Administrateur, ses pavillons, ses lacs arborés et sa belle lumière matinale d’automne, jardin classé au patrimoine mondial de l’Unesco et faisant partie des plus célèbres de Chine (donc à éviter absolument durant les vacances chinoises sauf à adorer la foule très dense). Le second pour le musée de Suzhou, qui nous a ravi autant par ses collections que par son architecture moderne et épurée. Renseignements pris, il a été conçu par l’architecte Pei, originaire de Suzhou et mieux connu sous nos latitudes pour avoir réalisé la pyramide du Louvre. Vrai talent ne saurait mentir.

Et j’ai aussi eu deux regrets : ne pas avoir pu visiter le musée de l’Opéra Kunqu qui était en travaux, ni celui de la soie par manque de temps. Moi qui me suis piquée d’opéra chinois au point d’en avoir regardé chaque soir à la télé pendant trois jours (oui, MMM est exemplaire : il est resté stoïque et n’a même pas cherché à me piquer la télécommande), j’ai hésité un instant à faire comme Beauté Brune en m’allongeant par terre dans la rue en pleurant parce que j’étais trop déçue. Après tout, il n’y a pas que les enfants qui ont le droit d’être pénibles, si ?

Bon, pour le prochain week-end à Suzhou on n’oublie pas le Tranxen pour les enfants (ou alors on les loue à des chinois qui pourront les photographier à loisir pendant deux jours), on se choisit un ou deux nouveaux jardins peu fréquentés par la foule et on visite le musée de l’Opéra Kunqu !

 

DSC02949

 

 

6 Comments

  1. Au vu des tes clichés, il me semble bien avoir visité Suhzou (Au pas de charge, après un Dimanche déjà bien rempli dans une ville ancienne des environs…Souvenirs souvenirs…

    Bisous

    • Au pas de charge c’est mieux que rien mais c’est vrai que ça vaut bien quelques jours (voire une semaine quand on doit se mettre au rythme des petits).
      Bisous !

    • Effectivement, mais Shanghai est entourée de bon nombre de villes d’eau sillonnées de canaux et toutes se font plus ou moins appeler « Venise du coin » 🙂

  2. C’est magnifique ! Cela donne envie de flâner et de vivre au rythme de l’eau. Effectivement, c’est plus difficile quand on a des gremlins, même apprivoisés !!!!!
    Ah les petits blonds en Asie et leur succès ! Cela me rappelle Aurélie en Indonésie. A l’époque, il y avait moins de photographes mais l’attroupement était au rendez-vous, et elle se faisait pincer, ce qui est sur place un compliment signifiant « tu es jolie ». Elle finissait par hurler, bien évidemment.
    En Chine, vous ne risquez que le starification de vos Beautés. En même temps, c’est vrai que ce sont des Beautés …..

    • Apprivoisés, apprivoisés, faut le dire vite… Alors des Gremlins qui se prennent en plus pour Michael Jackson, on n’a pas fini 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :