Ces petits riens qui me disent « tu es en Chine » (3)

Après des semaines de curiosité en éveil maximum, où je me suis piquée au jeu des petits riens, il me faut bien constater que le rythme de ma récolte s’est considérablement ralenti. Signe d’une acclimatation progressive ou d’un sens de l’observation moins en alerte ? Voici en tout cas le troisième (et dernier ?) opus de mes « petits riens » :

1. Sur les quais des métros des panneaux indiquent « no spitting » (interdit de cracher). Il est également interdit d’emmener des explosifs.

2. Avoir la peau pâle est un critère de beauté pour une femme. Mais l’été il fait très chaud. Solution : mettre un t-shirt à manche courtes et couvrir ses bras avec de sortes de « guêtres à bras » élastiquées. Résultat : pas de bronzage, mais un super look de guichetier du far ouest (vous savez, comme dans Lucky Luke).

3. Utiliser des noms ou des phrases françaises pour vendre un produit est du dernier chic. A défaut une expression en anglais fera l’affaire. Evidemment, leur utilisation est parfois imparfaite : j’ai croisé une jeune femme chinoise dont le sac à main chic était orné d’une étiquette en cuir assorti siglé « I love salad ».

4. Les sacs IKEA sont les mêmes que partout dans le monde, mais quand vous les achetez la caissière vous les marque avec un tampon rouge.

5. Il y a une section locale du PCC dans notre résidence.

6. Au passage piéton on peut fréquemment voir passer une Bentley, une Rolls, une Maserati, une Lamborghini ou une Porsche conduite par son propriétaire visiblement en route pour le travail ou sa banque. Si vous n’avez pas vraiment réussi dans la vie vous vous contentez d’une Audi.

7. Pour ceux qui ne rêvent même pas de réussir dans la vie, le scooter est un moyen de déplacement très commode. Il permet de transporter une passagère mini-jupée en amazone, ou tout bagage à roulettes tiré d’une main. Vraiment tout bagage : une grosse poubelle en plastique ou un étui à violoncelle sanglé sur un chariot à valise conviennent parfaitement.

8. Si vous avez prévu de déménager vos cartons avec une camionnette ou un camion, vous devez impérativement prévenir votre propriétaire avant sinon c’est le drame. En revanche si vous sortez le même chargement de chez vous mais que vous l’enfournez dans une ou plusieurs voitures, le propriétaire ne considère pas que ça le regarde et vous faites ce que vous voulez de vos affaires.

9. Si on vous donne un reçu pour un paiement quelconque, gardez le, quoi qu’il arrive. On vous le demandera probablement des semaines ou des mois plus tard pour faire valoir quelque chose. Et si vous ne l’avez pas, et bien tant pis pour vous.

10. Chez Yi Jea (IKEA), les chinois se prennent en photo en famille dans les canapés ou téléphonent tranquillement à leurs amis allongés dans un lit, bien au chaud sous la couette. Chez Yi Jea, on est mieux que chez soi.

11. Chez Yi Jea on est aussi mieux que dans sa maison de retraite. Donc pour le quatre heure, tous en route pour prendre le goûter à la cafétéria. Avec une prédilection pour les spaghetti bolognaise et les saucisses au lard, parce qu’il n’y a vraiment rien de meilleur.

12. Certaines formes de sucre chinois ne caramélisent pas. J’ai tout essayé, tout, et rien à faire : il recristallise dans la casserole mais ne caramélise pas d’un poil. Que mettent-ils dedans, mystère… En tout cas pour la fabrication de caramel au beurre salé maison il faut se débrouiller pour acheter au hasard le bon type de sucre (car oui, évidemment, tout est indiqué en chinois sur les paquets).

13. Le passeport est un outil de la vie quotidienne. Il faut le présenter pour acheter un billet de train ou pour entrer dans une gare ferroviaire (oui, même pour un trajet de 25 mn), ou pour acheter un couteau de cuisine dans un magasin.

14. Comme en France, les restaurateurs font leur beurre avec les boissons. Nous avons récemment payé 40 yuans les 500 ml d’eau, soit l’équivalent de 10 € le litre. Minérale certes, mais c’est quand même une marge vertigineuse.

15. Vous voyez régulièrement des livreurs de nourriture sur leurs mobylettes. Celles des restaurants du coin, de Speed Rabbit Pizza ou même de Mc Donald’s. Un Big Mac livré froid trente minutes plus tard à domicile, voilà qui fait rêver…

16. Les chinoises n’aiment pas avoir de petits cheveux qui s’échappent de leur queue de cheval. La plupart du temps elles disciplinent leurs mèches rebelles avec des barrettes, mais parfois elles expérimentent des solutions plus radicales. Comme de découper un gros coeur dans du velcro et de le scratcher directement sur le haut du crâne. Les petits cheveux ont enfin trouvé leur maître.

17. Le 11/11 est le jour des célibataires en Chine. Mieux que Noël, mieux que la Saint-Valentin, mieux que tout, les soldes de cette journée permettent aux commerçants de faire leur plus gros chiffre d’affaire de l’année. C’est que pour ne plus être célibataire, il faut s’équiper parait-il (en vêtement, téléphone, tout…).

18. Les barbes chinoises ne sont pas des plus fournies. Du coup certains prennent le temps de couper leurs poils un par un au coupe-ongle. Ca passe le temps.

19. La pudeur n’est pas la même pour tous. A Suzhou je suis tombée nez à nez avec des dames en train de faire pipi porte grande ouverte dans des toilettes publiques. J’étais infiniment plus gênée qu’elles.

20. Quant au numéro 20, il nous attend peut-être quelque part, plus loin au coeur de la Chine…

 

Crédit photo : Thinking in ChinAmerican

metro_signs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :