Deux temples et un bateau à Nankin

Ne faisant pas partie de la grande vague de migration de Noël à destination de l’Europe, ni même à destination des mers du sud, nous passons cette année nos fêtes de fin d’année en Chine. En Chine et en famille puisque ma mère nous a rejoint en début de semaine. Pour changer un peu de Shanghai, nous avons mis le cap sur Nankin que nous ne connaissions pas encore et dont nous explorons méthodiquement (ou presque) les centres d’intérêts culturels.

Notre guide touristique disait que Nankin valait mieux qu’un bref arrêt sur le chemin de Pékin à Shanghai, ce qui est vrai. De nombreux sites, notamment autour du tombeau Ming dont je vous parlerai plus tard, valent bien plus qu’un arrêt rapide faute de mieux. Reste que la ville, lourdement bombardée et incendiée par les japonais en 1937, ne garde de son histoire de capitale impériale qu’une bonne partie de ses remparts (remarquables) et quelques sites épars dans la ville. Le reste est constitué d’immeubles modernes et sans âme, une ville chinoise d’aujourd’hui en somme. Moi qui avait fantasmé une ville ancienne plus largement préservée, une sorte d’îlot impérial sanctuarisé, mon imagination (un peu trop fertile) en a été pour ses frais. L’imagination mise au pas, restait à se régaler de ce qui subsiste dans la réalité. A commencer par deux temples préservés, le bouddhique Jiming Si et le confucéen Fuzi Miao, et une promenade bucolique sur les canaux du sud de la ville.

Le temple Jiming se loge au pied de la partie nord du mur d’enceinte de la ville et permet d’admirer de sa hauteur le lac Xuanwu et l’immense colline boisée qui s’élève à l’est, ainsi que les buildings d’affaire à l’ouest. Lieu de culte encore très actif, il abrite une communauté de nonnes dans sa grande enceinte jaune. De ce jaune si particulier que je n’aimais pas lorsque je ne le voyais qu’en photo et que j’adore depuis que je suis en Chine. Au soleil couchant il prend une teinte chaude qui contraste joliment et doucement avec le gris des briques et des tuiles. Murs, bâtiments, pagode, tout le temple en est orné. On chemine alors vers la sortie en descendant un à un les niveaux pour arriver au bas de la colline sur lequel il est construit. Pour retrouver l’agitation urbaine à peine deux rues plus loin.

Le temple de Confucius (Fuzi Miao) se trouve quant à lui au sud de la ville, dans une partie « préservée » (ou plus probablement reconstruite) de style chinois traditionnel qui n’est pas sans rappeler le bazar de Yu Garden à Shanghai (traduire : infesté de Pizza Hut, KFC, Starbucks et autres enseignes mondialisées). La ballade n’en est pas moins très agréable, et le temple lui même vaut largement une visite, ne serait-ce que pour son originale cour aux cloches, que l’on peut faire sonner pour deux yuans le coup. Cinq coups vous assureront réussite aux examens, neuf coups la richesse et dix coups l’envol de tous vos soucis. Ce qui nous apprend que l’envol de tous nos soucis se situe en Chine très près de la richesse (mais tout de même au-delà) et qu’il ne vous en coûtera que deux euros cinquante pour l’obtenir, ce qui semble être un rapport qualité/prix assez imbattable.

Au sortir du temple Fuzi, on tombe directement sur un grand canal et sur l’embarcadère d’où partent de petites croisières touristiques. Ne reculant devant aucune attraction touristique ni aucun bateau orné de tête de dragon doré, nous avons donc profité durant cinquante minutes d’une agréable promenade sur les canaux, au milieu de quartiers anciens (ou bien rénovés ou remarquablement reconstruits) et d’un très joli parc assurant le côté bucolique de la promenade. Un vrai bol d’air pour qui vient de Shanghai la bétonnée. Cette promenade vaut certainement également d’être faite de nuit puisque de nombreuses lanternes jalonnent le parcours, dont deux immenses lanternes traditionnelles en forme de dragon au niveau de l’embarcadère.

Et rendez-vous très bientôt pour la suite de notre intéressante promenade à Nankin…

 

DSC03485

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :