Hong Kong au nouvel an chinois et avec des enfants

Après notre éblouissement de l’an dernier à Pékin, nous avons jeté notre dévolu sur Hong Kong pour le nouvel an chinois 2017. Enfin c’est surtout moi qui ai jeté mon dévolu, MonMeilleurMari n’appréciant a priori que modérément cette ville. Je lui ai dit « mais si tu vas voir Hong Kong c’est génial, il y a plein de trucs à faire et à voir », et puis Beauté Brune nous parlait de Hong Kong depuis deux ans, alors ma moitié a consenti et on a pris nos billets. Et on pourrait dire que cette semaine a été presque l’exacte anti-thèse de celle de l’an dernier à Pékin : températures plutôt douces, temps couvert voire pluvieux, pas de pétards mais un super feu d’artifice, peu de visites culturelles mais plutôt des activités pour les enfants (après les avoir traînés dans le Yunnan on s’est dit qu’ils méritaient bien ça), des enfants plutôt (voire très) grincheux, une journée de loose complète (compensée par une super journée à Macao), et puis Hong Kong c’est la Chine et en même temps c’est pas du tout la Chine. Rien à voir avec Pékin donc. Nous ne sommes pas revenus aussi enthousiastes que d’habitude – la fatigue sans doute – mais ça faisait tout de même du bien de prendre l’air en dehors de Shanghai…

Nouvel an chinois

Est-ce que ça vaut le coup d’aller à Hong Kong pour le nouvel an chinois ? Fidèle à moi-même et à mon côté contente de tout je dis oui. D’abord parce que la ville se pare de lanternes à beaucoup d’endroits, et que les lanternes rouges ça vous rend magnifique n’importe quel truc moche. Oui, mêmes des immeubles chinois. Ensuite parce que la ville organise un énorme feu d’artifice au dessus de la baie (visible depuis les berges de Kowloon et de l’île de Hong Kong) et que les feux d’artifice j’adore, surtout sur l’eau. Bon, nous on a surtout vu un gros nuage bien épais avec plein d’étincelles dedans rapport à la météo mais par temps clair il doit vraiment être génial ce feu d’artifice, et nous étions agréablement surpris de l’affluence : du monde certes, mais pas de foule oppressante (côté île de Hong Kong en tout cas). En plus c’est la période du « carnaval européen », une grande fête foraine installée côté île au pied des immeubles IFC. Avec de chouettes manèges et attractions, peu de monde, et même des trucs à manger (mais pas bons). On y a passé un très agréable moment où les enfants n’ont pas trop râlé et ont même fait des trucs juste tous les deux, le grand s’occupant gentiment du petit, c’était attendrissant ce petit quart d’heure de trêve. Bon, ils se sont aussi roulés par terre pour faire des attractions alors qu’on n’avait plus de tickets (et plus de sous, on était ruinés), mais c’est le jeu ma pauvre Lucette. Et bien entendu on trouve quelques jolies lanternes en soie tendue en vue de la fête des lanternes, j’aime toujours autant ça.

Il n’y a pas à Hong Kong l’espèce de frénésie de pétard et de feux d’artifices maison que l’on avait trouvé à Pékin, mais du coup il est possible de dormir la nuit, d’aucuns apprécieront.

Hong Kong pour les enfants

Après avoir un peu chargé la barque avec notre trip dans le Yunnan, on s’était dit qu’on adapterait cette fois notre programme aux envies de nos enfants. Et nous l’avons fait, même si la bonne humeur de nos chérubins n’a pas toujours été notre juste rétribution. Faites des enfants, refaites des enfants qu’ils disaient. Bref. On a donc fait dans l’ordre et dans le désordre : l’Ocean Park, parc d’attraction 100% hong kongais et qui fête cette année ses quarante ans d’ouverture (on a décidé de faire l’impasse sur Disneyland, on a le même en plus grand à Shanghai). Malgré une forte affluence (vacances de nouvel an chinois oblige), nous y avons passé une agréable journée. L’aquarium et les secteurs consacrés aux animaux d’Asie (dont plusieurs pandas géant) sont très chouettes, et les animaux ont l’air bien choyés. Les manèges pour les petits sont plutôt sympas et les enfants ont passé un bon moment dans cette section. En revanche les manèges de la partie haute du parc, avec beaucoup de grands huits et autres manèges à sensation sont moins accessibles aux petits (Beauté Blonde n’avait pas la taille requise, mais rien n’y était adapté pour lui de toute façon) et affreusement bondés. A la plus grande joie de Beauté Brune je suis allée faire avec lui un genre de rafting sur des rapides, dont l’attrait essentiel était de se faire tremper jusqu’à la petite culotte par les gens de l’extérieur qui vous visaient avec des canons à eau. Je l’ai rarement entendu se marrer autant, et moi je me marrais de le voir mort de rire. Ça n’épargne pas la pneumonie mais ça console un peu. Jusqu’où va l’abnégation maternelle, c’est épatant.

Nous sommes aussi allés au jardin botanique et zoologique, où j’ai adoré les serres aux orchidées (les enfants ont adoré les suricates, chacun son truc), et aussi au musée des sciences (je ne vous ai pas dit que Beauté Brune adorait la science ? Même pas une fois ou deux ? Ça m’étonne de moi ça). Celui-ci est d’ailleurs très sympa, avec une mention spéciale pour la section « monde des miroirs » au sous-sol, où l’illusion d’optique est reine et où on s’est amusés autant que les enfants (voire plus ?). On s’est fait Botero-isés devant des miroirs déformants, coupé la tête ou le corps par des jeux de miroirs, on a joué avec des lasers sur des surfaces réfléchissantes, on a été reproduits à l’infini, on a pris des tonnes de photos de nous et des autres, bref, on s’est tous bien amusés. Et je ne parle même pas des trucs formidables que l’on avait prévu de faire et qui sont tombés dans les pièges de notre super :

Journée de la loose

Car décidément avoir juste des enfants d’une humeur de dogue ça ne pouvait pas suffire à notre bonheur vacancier, nous avons donc eu notre journée de la loose (presque) intégrale. On se lève un matin et on se dit « tiens, ils fait pas trop moche, allons voir le bouddha géant de Lantau, ce sera sympa ». On prend le métro, c’est loin, tout ça, on arrive là-bas, je les mène jusqu’au pied des télécabines. Et là on voit bien les câbles mais aucune télécabine. Il est déjà 10h du mat’, ça sent déjà la loose. On se rapproche, un préposé nous indique qu’il faut aller faire la queue là-bas aux autocars. Un panneau nous renseigne : remplacement des câbles, télécabines fermées jusqu’en juin. C’est dommage, cet accès par les airs est l’un des principaux attraits du site. Et il y a environ deux heures de queue pour monter dans un car. J’ai envie de pleurer (ça fait déjà des jours que les gosses sont infernaux), je me contiens, et on décide de repartir pour faire autre chose.

Direction le musée de l’espace (qui était fermé deux jours plus tôt pour cause de nouvel an), les enfants sautent de joie youpi. Rebelote 40 mn de métro, on arrive là-bas, le hall d’accueil est bien ouvert et noir de monde mais un panneau nous indique que les salles d’exposition sont en rénovation (jusqu’en juin aussi). Seules les salles de ciné fonctionnent, et il y a une foule de dingue. Crise de déception des enfants, je m’assois sur les marches, ne pas craquer, ne pas craquer.

Bon, on va quand même faire un truc : on retourne sur l’île de Hong Kong et on va au jardin botanique et zoologique et après on ira au Peak Victoria. Tope là. On galère pour trouver le jardin, je crache mes poumons et je suis au bord de l’arrêt cardiaque dans les rues qui montent à pic (ben oui, c’est près du pic Victoria le bien nommé), mais on fini par y arriver. Hourra, le parc est sympa, on retrouve le sourire, on a réussi à faire un truc de notre journée. Après notre petite ballade on se dit : partons pour le funiculaire, montons au pic, on y sera pour le coucher de soleil ce sera sympa. Genre on est les seuls à avoir eu cette idée géniale, personne n’est aussi malin que nous dans tout Hong Kong. Bon, arrivés au funiculaire, il a fallu se rendre à l’évidence : si nous avions la patience d’attendre notre tour on serait en haut à la nuit tombée, voire au lever du soleil, et certainement avec des enfants transformés en gremlins hargneux d’ici là. Bon ben, retour à la maison alors. Ce jour-là on a donc marché 12 km et on a fait un seul truc sympa, pendant 45 mn. Et vous savez le pire ? C’était la seule journée de beau temps de la semaine. Voilà voilà. Je crois qu’on s’est goinfrés de pizzas new yorkaises pour se remonter le moral après ça.

Heureusement le lendemain on partait pour Macao, et j’ai trouvé ça génial, mais je vous raconterai ça dans un autre billet.

 

Visiter Hong Kong : le site touristique officiel de la ville est très bien fait et mentionne notamment les attractions du nouvel an (défilés, feu d’artifices, expositions, etc.).

Attention : de nombreux secteurs de la ville et musées sont fermés pour rénovation jusqu’en juin 2017 (notamment le Musée de l’Espace, le Musée d’Art et le « cable car » menant au Bouddha Tian Tian sur l’île de Lantau).

 

 

18 Comments

  1. ça me rappelle notre dernière incursion dans le monde Disney : on a marché VRAIMENT beaucoup pour, au final, faire très très peu d’attraction… Bon, dans notre cas, on s’est dit que c’était une bonne excuse (vu le prix) pour ne plus aller chez Disney… de toute façon, à 8 ans et demi, on a maintenant des « pré ado » donc Mickey c’est has been… Ouf !
    Bisous (et encore merci pour hier <3)

    • Oui, ça me fait ça tous les étés quand on va à Disney Paris (pas encore d’ado pour couper à ça, bouhouhou). Moralité : faut venir à Disney Shanghai en semaine, et là c’est juste top 🙂
      Et de rien pour hier, it was my pleasure…

  2. Oh non, j’avoue la journée loose c’était vraiment la loose ! Ce que je me dis dans ces situations-là c’est que j’en rirai plus tard ahah !
    Et quand même, la ville a l’air très jolie à cette époque de l’année :).

  3. Tres chouettes lanternes !!!
    Figure-toi que nous avons pu aussi voir des lanternes avant Noel en France: Metz a un « Chemin des Lanternes » a parcourir pendant le mois de decembre. Cette annee, c’etait sur le theme du cirque, tres beau !

    Oh oui, la journee de loose quand tu voyages, on a deja connu ca aussi ! Maintenant, j’essaye de prevoir un peu plus en amont pour ne plus avoir de mauvaises surprises… Mais s’il y a bien un truc que tu ne maitrises pas en Chine, c’est la longueur des queues : vais-je y passer 30 minutes ou 3 heures ???

    • Ca devait être chouette ce chemin des lanternes à Metz, il faudra que tu m’envoies des photos…
      Quant à la journée de la loose, c’est sans doute aussi ce qui arrive quand on décide comme nous de ne pas faire de plan trop précis pour se laisser la possibilité d’improviser en fonction de la météo, de la fatigue du jour, etc. Habituellement ça nous réussit pas mal, ce jour-là ya eu comme un bug 😉

      • On aime aussi improviser MAIS… je me rends compte que ca fonctionne mieux maintenant que je me renseigne un peu avant sur ce qui se visite, les jours et horaires d’ouverture, les distances entre chaque lieu a visiter… Apres, on zappe, on change, on decouvre d’autres trucs en chemin aussi. De l’improvisation controlee, quoi !!!

        • Ah ben on a quand même toujours avec nous un guide avec les jours et horaires d’ouvertures, c’est quand même le minimum. Mais les fermetures pour rénovation ça, on les avait pas vues venir… 😉

  4. ahaha votre Hong Kong est tellement différent du mien !
    Je savais même pas qu’il y avait tous ces trucs pour enfants. Et moi j’ai pas aimé Macao. Trop de monde. Trop de casino.

    • Et bien figures toi que quand je l’ai sillonné pendant 4 jours sans enfants il y a deux ans je n’ai pas fait du tout ce programme là non plus 😉 Beaucoup de ballades sans but précis, quelques visites de temples, un musée (mais pas des sciences), une soirée à l’opéra, bref rien de ce qu’on a fait avec les enfants cette fois. Et très égoïstement je préfère rudement mon type de programme.
      Quant à Macao, j’avais très peur du côté casino (très très moche il faut dire), mais la partie vieille ville portugaise m’a enchantée. Un vrai centre ville, avec des vraie rues où on peut déambuler tranquillement et juste se promener et que ce soit joli autour. Et même des églises portugaises avec des madones baroques, j’ai adoré 🙂 Mais peut-être que « mon » Macao n’a pas été le tien non plus, tu me diras…

    • Ecoute, s’il existe toujours il ne doit plus être ouvert au public, je n’en ai pas trouvé trace dans mes guides… Un petit tour sur google m’apprend qu’il a été détruit en 2004, voilà voilà, la fin d’une époque. Il reste dans nos souvenirs.

  5. Toujours un vrai régal cette lecture, c’est fini, je ne raterai plus jamais un seul épisode sous prétexte que tout ce que je lis sur cet écran c’est dingue à la fin. Parce que vraiment, chronophage ou pas, c’est génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :