Mi-février du soir espoir

Vous avez peut-être noté, il y a comme un petit coup de mou du g’nou sur le blog en ce moment. Fatigue, flemme, mollesse articulatoire (surtout au niveau du genou donc), j’me sens tout mou, mou mou mou si mou. Et oui, il faut éliminer : j’en peux plus, faut que j’accouche, délivrez moi c’est plus possible. Surtout que pendant ce temps-là et dans le reste de ma (nos) vie(s) il y aurait comme une petite conjoncture contrariante. Rien de grave notez bien, mais plein de petite choses qui agacent en passant, comme ça l’air de rien. Et sur plusieurs fronts en plus, juste histoire de varier les plaisirs.

Beauté Brune

Ça faisait un moment qu’il ne tenait à peu près à carreau, ça pouvait pas durer, vous pensez bien. Après une année de CP quasi parfaite, avec à peine quelques petits problèmes de discipline, nous vivons depuis le début d’année un grand retour du côté Mr Hyde de notre fils chéri. A grand renfort de je castagne quand ça me plait pas, je parle aux gens comme à des chiens, je construis des argumentations toutes pourries mais très longues dès qu’on me reprend parce qu’il va de soit que j’ai toujours raison surtout quand j’ai tort, je me roule par terre à la moindre contrariété, j’ai retrouvé ma fabrique de grosses larmes de manga pour bien montrer à quel point je souffre ma vie est un enfer mes parents comprennent rien à rien ils sont trop nazes (c’est possible de commencer une adolescence à 7 ans ?). Bref, on a cru un moment qu’on était tirés d’affaire mais il faut bien se rendre à l’évidence : on va continuer à en baver encore un peu avec notre petit vulcain venu d’ailleurs. Quand j’entends des gens clamer que leur progéniture est un génie en vibrant de l’espoir d’avoir un enfant précoce j’ai envie de leur planter des cure-dents sous les ongles juste pour leur apprendre ce que c’est en vrai. Oui, il m’arrive d’avoir des idées radicales quand je suis  contrariée, faites pas attention, ça va me passer. Notez également que toute ressemblance entre les tendances à l’agressivité de mon fils et les mienne serait bien entendu purement fortuite. Pouf Pouf.

Bon, blague à part, si vous avez un produit miracle genre plante venue de mars qui réduite en poudre et mêlée à n’importe quoi de pas trop alcoolisé améliorerait miraculeusement l’humeur et le caractère de notre Beauté Brune, faites passer. A défaut je veux bien un petit remontant pour nous, ça peut pas faire de mal.

Beauté Blonde

A priori avoir un seul enfant compliqué ne pouvait suffire à la purification de nos karmas noirs, cette année Beauté Blonde s’y met donc aussi. Plus on est de fous plus on rit. Enfin il parait. D’ailleurs personne ne parle jamais de la fatigue des fous qui rient tous ensemble. Bref. Nous commençons donc – non sans une certaine pointe d’angoisse en ce qui me concerne – à voir notre Beauté Blonde se mettre à ressembler de plus en plus à son frère. Lui qui était solaire, souriant, facile à vivre (quoique sélectivement sourd à nos injonctions), câlin, et en apparence tout sauf torturé est en train de sournoisement rejoindre son aîné dans la cohorte de nos enfants compliqués (oui, deux enfants compliqués c’est le début d’une cohorte. C’est même une grosse cohorte, très très grosse même).

Depuis la rentrée nous faisons l’expérience d’une Beauté Blonde ronchon, chouineur, se roulant par terre en pleurant à la moindre contrariété, refusant obstinément d’obéir à la moindre consigne. Et v’la ti pas que sa maîtresse (car nous sommes aussi entrés dans le cercle de « justement je voulais vous voir, ça ne se passe pas très bien pour Beauté Blonde à l’école ») nous dit que bon, il n’y a pas urgence à s’occuper de ça mais que ça a l’air de carburer bien fort sous son capot et que ce serait pas étonnant qu’on ait hérité d’un deuxième petit extraterrestre à cerveau véloce. L’honnêteté m’oblige à dire que la deuxième fois ça fait moins peur, mais c’est pas pour ça qu’on est obligés de trouver que c’est une bonne nouvelle. Surtout dans le registre de deux fois plus de complications si vous voyez ce que je veux dire.

Et comme tout cela ne suffisait pas vraiment à nous (pré)occuper, pas plus que les urgences de gobage électrique, il m’a envoyé faire un nouvel aller-retour aux urgences cette semaine. Notez que les urgences c’est comme la précocité, la deuxième fois ça fait moins peur même si on peut pas dire que ça fasse plaisir. Ce coup-ci il s’en tire avec un plâtre, espérons qu’il s’en tienne là parce que m’occuper de je ne sais quelle nouvelle fantaisie médicale dans les semaines qui viennent je suis pas trop pour. Donc Beauté Blonde si tu me lis (oui, il parait que t’es peut-être précoce alors fait un petit effort) : c’est bon, on a vu que tu existes, on t’aime toujours, maintenant tu peux arrêter les super-âneries je te jure.

Blog

Les enfants c’était pas assez, voilà que bébé-blog c’est dit « yen a marre, elle parle que de ses gosses, moi aussi j’existe à la fin » et pan, il me fait un problème d’URL. Les gosses ça fait des problèmes de scarlatine, les blogs des problèmes techniques. Comme ça, d’un coup, sans prévenir. Alors je fais appel au support technique de mon hébergeur, ils « règlent » le problème mais font disparaître mon site pendant deux jours. Alors ils re-« règlent » mon problème, j’ai à nouveau un site mais une troisième URL et des tas de petits problèmes annexes. Et puis ils finissent par me dire de me débrouiller et ils répondent plus à mes mails. J’essaie de régler le problème toute seule à coup de forums qui parlent de trucs abscons de fichier config.php et autres trucs que je vivais très bien sans savoir que ça existait, j’arrive à faire la manip’ voulue, j’essaie d’envoyer ça sur le serveur via FTP (à ce stade je me prends pour une semi-déesse de l’informatique) et là bim : pas possible de modifier le fichier en question. Je suis donc passée au niveau supérieur : j’ai menacé le service technique de tout résilier s’ils ne m’aidaient pas. Ils ont fait les morts pendant 48h avant de me dire qu’ils avaient tout remis en place (et ils l’ont vraiment fait), j’aurais bien baisé les pieds du petit gars en question (comme quoi il suffit de maîtriser php pour m’impressionner, je suis bien peu de choses). Voilà en tout cas un truc qui finit bien et vite. Je suggère à mes enfants d’en prendre de la graine.

Et le reste

Et bien en fait pour le reste tout va bien. Il fait beau, la pollution est restée modérée ce week-end, j’ai bon moral (oui oui, même si je fais mine de me plaindre plus haut), on a appris deux magnifiques nouvelles qui touchent des amis très proches et qui nous rendent heureux par ricochet, MonMeilleurMari est toujours MMM, bébé n°3 se porte comme un charme, bref tout le reste va rudement bien. Tout ça c’est juste une question de deux trois petits réglages finalement…

 

19 Comments

  1. Tiens, j’ai exactement les mêmes à la maison… tout tout tout pareil. Tant de similitudes, c’est troublant, voire flippant. Mon petit va être dans la même classe que le tien l’année prochaine. Qu’est-ce qu’on va se marrer…

  2. Ouh! Rien qu’a vous lire je suis epuisee!
    Quand je trouve ma progeniture trop sauvageonne, j’ai une recette miracle. Je jette un coup d’oeil sur les deux jumeaux coreens du jardin d’a cote. Et tout de suite ca va mieux.
    Vous voulez que je vous les envoie?…
    (Recette numero deux: un bon Ricard avec mon amoureux… c’est pas mal non plus)
    Courage 😀 !

  3. Bon courage Super Maman ! Ce week end je me disais justement qu’être parents c’est une chose merveilleuse, mais qu’est-ce que c’est difficile ! Je t’envoie plein d’ondes positives pour ce mauvais passage <3

    • Merci, je prends tous les envois de bonnes ondes : si ça ne fait pas de bien, ça ne peut pas faire de mal en tout cas. Quant au mauvais « passage » ma crainte c’est que ce soit pas vraiment un passage mais juste la vie normale avec nos terreurs 🙁 Numéro trois a intérêt à se tenir à carreau…

  4. En tout cas moi qui n’ai plus d’enfants a la maison, j’adore lire tes récits de votre vie avec ces petites terreurs !! …..mais, blague à part, je compatis !! surement la perspective de l’arrivée de numéro 3 doit les pousser à se faire un peu plus remarquer. Courage, tout cela finira par rentrer dans l’ordre….et faire de bien bons souvenirs!!

    • Oh mon Dieu, que ça doit être calme, que ça doit être paisible de ne plus avoir d’enfant à la maison… Aller, plus que 25 ans et on y sera aussi, enfin s’ils ne nous ont pas fait mourir d’une crise cardiaque avant 😉

  5. ça va aller, ça va aller !
    Mon meilleur ami a un enfant précoce… et ce n’est pas toujours drôle à la maison… d’autant que son frère ne l’est pas du tout et les relations entre les 2 loulous posent parfois pas mal de problèmes… Bon mais les gosses sont adorables <3
    Je te souhaite pas mal de sérénité et plus de visites aux urgences ! nan mais c'est bon 2 fois en si peu de temps !
    Gros bisous 🙂

    • Je confirme, pas de tout repos… On ne sait pas si on préfère en avoir deux qui le sont avec double couche de compliqué ou un seul avec les dissensions que ça risquerait de créer entre eux. La peste, le choléra, on hésite 😉

  6. Je connais ça quand un problème de blog survient quand on ne s’y attend pas et fout tout en l’air. Et qu’on va se coltiner du css, php et autre langage informatique auquel on ne comprend rien… C’est que ça engendre beaucoup de stress quand ça arrive !
    Quand aux enfants qui n’en font qu’à leur tête, je n’en ai (pour l’instant) qu’une mais je connais aussi ce tempérament larme de crocodile pour rien, boudage à la moindre contrariété, je m’assois par terre et je refuse d’avancer et autres … Et elle n’a que 3 ans ! Qu’est ce que ça va être plus tard !
    Alors, courage et compassion d’une maman qui te comprend ! 😉

    • Pour les bouderies, disons que jusqu’à 3 ans c’est assez normal. Là où ça se corse c’est quand ça dure alors qu’on commençait à croire que ça devait (théoriquement) s’améliorer 😉 Bon courage avec ta miss et les deux à venir !

  7. Tes enfants ne sont pas difficiles, ils ont tout simplement une grosse pêche! C’est chouette une maisonnée vivante, on n’a pas besoin d’aller chercher des défis ailleurs. Sinon, tu vois toi aussi ce que tu leur fais avaler? La prochaine fois, prend bien soin de vérifier que la pile n’est pas une alcaline Duracell ;-).

  8. Mauvais moment à passer, oui les Zébres font leur crise enfant mais ados c’est fini. Chez nous, ils sont enfin adultes.
    Deux à la maison sur 4 , nous avons donné. Leur cerveau ne s’arrête jamais, ils sont hypersensibles et manipulateurs dans l’âme. Leur hypersensibilité font que tout est ressenti démesurément d’où les crises de larmes et de cris.
    Alors oui, beaucoup d’amour, de fermeté ( le c’est comme cela peut parfois aider, juste parfois) et de salive car il faut tout expliquer et argumenter longuement.
    Comme c’est héréditaire, la probabilité que la 3° le soit aussi est importante …
    Vous n’allez pas vous ennuyer, bon voyage de parent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez bons en calcul et validez votre commentaire :